Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Les Hauts-de-France quittent l'Association des régions de France

jeudi 21 juillet 2016 à 15:54 Par Valérie Massip, France Bleu Nord, France Bleu Picardie et France Bleu

Le président des Hauts-de-France officialise ce mercredi dans une lettre son départ de l'Association des régions de France. En cause : une nouvelle taxe sur les ménages et les entreprises que Xavier Bertrand juge déplacée.

Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France.
Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France. © Maxppp - Thomas Lo Presti

Xavier Bertrand, président Les Républicains des Hauts-de-France, quitte l'Association des régions de France. Le président des Hauts-de-France veut ainsi souligner son désaccord avec la mise en place d'une nouvelle taxe sur les ménages et les entreprises. La Taxe spéciale d'équipement régional créée pour aider les régions dans leur développement économique.

Nous n'avons pas été élus pour créer des impôts"

Il explique son départ dans une lettre adressée ce mercredi à Philippe Richert, le président de l'association des régions de France. Fin juin 2016 sur France Bleu Picardie, Xavier Bertrand expliquait déjà haut et fort son opposition à cette taxe. "Nous n'avons pas été élus pour augmenter ou créer des impôts" avait-il dit et il l’écrit à nouveau ce mercredi dans sa lettre.

Écouter Xavier Bertrand sur France Bleu Picardie le 30 juin 2016 :

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France

Cette taxe doit être collectée à partir de 2017 et rapporter 600 millions d'euros.