Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Les jeunes du Service militaire adapté de Périgueux face à leur ministre

lundi 20 novembre 2017 à 20:05 Par Leila Mechaouri, France Bleu Périgord

La secrétaire d'Etat aux armées était en Périgord ce lundi. Geneviève Darrieussecq s'est rendue au détachement du SMA de Périgueux avant de visiter le lycée Arnaud Daniel de Ribérac qui propose une section "marine nationale".

La secrétaire d'Etat aux armées, Geneviève Darrieussecq et la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc, au centre de Service militaire adapté de Périgueux.
La secrétaire d'Etat aux armées, Geneviève Darrieussecq et la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc, au centre de Service militaire adapté de Périgueux. © Radio France - Leïla Méchaouri

Périgueux, France

Les jeunes du détachement du Service militaire adapté de Périgueux ont reçu lundi 20 novembre la visite de la secrétaire d'Etat auprès de la ministres des Armées, Geneviève Darrieussecq. "L'armée a un savoir-faire important en ce qui concerne la jeunesse", a souligné la secrétaire d'Etat, faisant allusion aux très bons résultats du SMA. En effet, le détachement enregistre plus de 90% de taux de réussite chaque année.

L'important était de leur mettre le pied à l'étrier"
Geneviève Darrieussecq

Créé en 1995, le SMA de Périgueux est la première unité française consacrée au Service militaire adapté. Il a pour objectif de permettre l'insertion socio-professionnelle de jeunes des DOM-TOM éloignés de l'emploi. En Dordogne, ils sont formés à une cinquantaine de métiers (dans le bâtiment, la restauration, l'hôtellerie, la mécanique, l'informatique...) qu'ils exerceront pour la plupart dans leur département d'origine.

Et ce, malgré un très fort taux d'illettrisme, autour de 40%, parmi les jeunes en formation à Périgueux. "Il faut que nous soyons facilitateurs, a poursuivi Geneviève Darrieussecq. Nous ne pourrons pas les suivre toute leur vie, mais l'important était de leur mettre le pied à l'étrier."