Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections législatives 2017 en Occitanie

Les législatives au sud de Toulouse : zoom sur la 9e circonscription de Haute-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie
Toulouse, France

134 000 habitants dont un peu plus de 80 000 électeurs, une circonscription socialiste où Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête le 23 avril dernier avec 27,6% des suffrages, juste devant Emmanuel Macron 25,8%. Treize candidats sont en lice.

Le CHU de Rangueil au nord de la circonscription emploie 15 000 personnes.
Le CHU de Rangueil au nord de la circonscription emploie 15 000 personnes. © Radio France

La 9e circonscription s'enroule autour d'un bout de rocade et de la Garonne . Entre les quartiers de Papus, Bagatelle, Empalot, le Busca à Toulouse; Ramonville; Portet-sur-Garonne et son canton jusqu'à Eaunes et Lagardelle-sur-Lèze. Ici l'université Paul Sabatier, le CHU Rangueil, l'Oncopole, Safran ou Linde sont les locomotives économiques, sans oublier l'agriculture au sud de la circonscription. Les candidats ont l'habitude de décrire ce territoire comme "une petite France".

Les forces en présence

Une circonscription ancrée à gauche où Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête le 23 avril dernier avec 27,6% des suffrages, juste devant Emmanuel Macron 25,8%. Sur le papier, on pourrait donc penser que malgré les 13 candidats en piste, l'élection se résume à un duel entre France Insoumise et la REM mais... Il ne faut pas oublier le député sortant, le socialiste Christophe Borgel, qui mobilise tous ces relais. Il avait le costume du parachuté il y a 5 ans , le voilà en comptable de son bilan. Christophe Borgel fait campagne en s'appuyant sur les élus locaux, tous PS ou presque, et en montrant à la fois ce qui le rapproche et ce qui le sépare d'Emmanuel Macron. Un exercice d'équilibriste pour sauver un siège là où Benoit Hamon a fait moins de 10% au premier tour de la présidentielle. C'est Sandrine Mörch , journaliste à France 3 ancienne conseillère municipale de Roquettes pendant 13 ans, qui porte les couleurs de la République En Marche. Son crédo : le pragmatisme et l'envie de laisser la société civile prendre le pouvoir ... Sauf que dans cette circonscription on a voté Mélenchon et Manuel Bompard son directeur de campagne, installé à Ramonville entend confirmer ce vote insoumis.

La campagne n'est pas simple pour le socialiste Christophe Borgel qui tente de conserver son siège. Ici en réunion publique à Roquettes le 1er juin dernier
La campagne n'est pas simple pour le socialiste Christophe Borgel qui tente de conserver son siège. Ici en réunion publique à Roquettes le 1er juin dernier © Radio France - Stéphanie Mora

Alors le scrutin se jouera-t-il entre ces 3 là ? Leurs scores pourraient être grignotés : par Christophe Borgel pour Sandrine Mörch , par l'écologiste EELV Christine Arrighi pour Christophe Borgel, par Véronique Blanstier communiste pour Manuel Bompard ... Et puis que pèsera la droite avec Simone Pauzin-Fournié , conseillère départementale de Ramonville et candidate LR-UDI? Le Front National lui, espère faire fructifier ses 12 000 voix recueillies par Marine Le Pen au second tour de la présidentielle avec Eloïse Teriitaumihau. Une candidate FN qui fait campagne en boycottant la presse, au nom dit-elle du "traitement abject" dont Marine Le Pen aurait fait l'objet pendant la Présidentielle.

Et les électeurs dans tout ça?

L' hôtel de ville de Ramonville, l'une des plus grosses communes de la circonscription.
L' hôtel de ville de Ramonville, l'une des plus grosses communes de la circonscription. © Radio France - Stéphanie Mora

De Roquettes à Ramonville, France Bleu Toulouse a pris le pouls de la circonscription.

Ici on parle de valeurs, de renouvellement, de bilan et de ras le bol aussi!

Paroles de candidats...

Manuel Bompard, lors de la venue de Jean-Luc Mélenchon le 5 juin à Toulouse.
Manuel Bompard, lors de la venue de Jean-Luc Mélenchon le 5 juin à Toulouse. © Radio France - Stéphanie Mora

Les électeurs de la 9e circonscription confirmeront-ils leurs choix de la présidentielle? Deux candidats le souhaitent. Manuel Bompard pour la France Insoumise, ingénieur-mathématicien nous explique pourquoi :

Manuel Bompard, La France Insoumise : "Les gens n'auront pas changé d'avis en 4 semaines. Je m'opposerai à la réforme du droit du travail"

La candidate En Marche! se présente pour la première fois sous son nom. Début juin, sa voiture de campagne a été incendiée.
La candidate En Marche! se présente pour la première fois sous son nom. Début juin, sa voiture de campagne a été incendiée. © Radio France - Stéphanie Mora

Avec plus de 75% des votes accordés à Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle sur ce territoire, Sandrine Mörch, la candidate LREM, a une toute autre lecture de la situation :

Sandrine Mörch : "Les électeurs savent que l'heure est à l'action politique (...) C'est peut-être libéral mais c'est efficace!"

Les principaux adversaires de La république En Marche et de La France Insoumise comptent sur leur implantation locale pour faire mentir les sondages ou inverser les votes de la présidentielle.

Christophe Borgel (PS), Christine Arrighi (EELV) et Simone Pauzin-Fournié (LR-UDI)

Simone Pauzin-Fournié (à gauche) lors de la présentation des candidats LR-UDI aux législatives de Haute-Garonne
Simone Pauzin-Fournié (à gauche) lors de la présentation des candidats LR-UDI aux législatives de Haute-Garonne © Radio France - Stéphanie Mora

... Ils se présentent également.

Rivo Rakotomavo (Le Bien Commun), Henri Martin (Lutte Ouvrière), Amélia François (UPR), Bastien Bouet-Announ (Parti animaliste), Sabrina Isidore (Ecologiste), Colette Charbonné-Fardella (Alliance écologiste Indépendante / 100%).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess