Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Les maires de Bourges et Vierzon prêts à rempiler ?

-
Par , France Bleu Berry

Quels enseignements tirés de ces élections européennes pour les prochaines municipales, prévues dans moins d'un an en mars 2020 ? En coulisses, les réflexions sont déjà bien avancées et les tractations lancées pour établir les listes.

Pascal Blanc (Mouvement Radical), maire de Bourges
Pascal Blanc (Mouvement Radical), maire de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Cher

Dans le Cher, les maires des deux principales villes, Vierzon et Bourges, n'ont pas encore annoncé leur décision officielle, mais les résultats de dimanche soir semblent leur donner l'envie d'y retourner...  A Bourges, il ne fait plus aucun doute que Pascal Blanc se portera à nouveau candidat : il devrait annoncer sa décision à l'automne. Le maire sortant l'avoue : il a envie d'y retourner et voit un encouragement dans les résultats de dimanche soir sur Bourges. Pascal Blanc a d'ailleurs reçu un texto de félicitations du premier ministre, dans la soirée. Il est vrai que le maire de Bourges, inscrit au mouvement radical, a pesé de tout son poids dans la campagne, en s'affichant aux côtés des députés de la majorité présidentielle, notamment lors des meetings avec les quatre ministres ou secrétaires d'état qui ont fait le déplacement à Bourges. La liste renaissance fait trois points de plus qu'au niveau national (même si elle perd plus de 30 % des voix par rapport  à la présidentielle) et le Rassemblement National est contenu. Reste à trouver un accord entre Pascal Blanc et le député en Marche, François Cormier Bouligeon qui ne cache pas ses ambitions. A moins qu'un poids lourd ne soit parachuté ? Laurent Nunez, secrétaire d'état à l'intérieur, et berruyer de naissance aurait des velléités. Info ou Intox ? Pas de quoi arrêter Pascal Blanc...  

Nicolas Sansu, maire communiste de Bourges - Radio France
Nicolas Sansu, maire communiste de Bourges © Radio France - Michel Benoit

A Vierzon, Nicolas Sansu trouve un peu de positif dans les résultats de dimanche soir... le parti communiste réalise plus de 12 % des suffrages, c'est quatre fois plus qu'au niveau national. De quoi ragaillardir le maire sortant qui estime que la gauche avoisine les 40 % : " Au sein de cette gauche, c'est le parti communiste qui arrive en tête. Cela montre notre ancrage. Il me reste encore des choses à régler, avant que je puisse indiquer ma position personnelle." 

Nadia Essayan, députée Modem de la 2eme circonscription du Cher - Radio France
Nadia Essayan, députée Modem de la 2eme circonscription du Cher © Radio France - Michel Benoit

Nicolas Sansu annoncera sa décision vers le 14 juillet. Un petit signe cependant,  il affirme qu'il n'y a pas d'autre alternative que l'équipe actuelle... qu'il faudra élargir à des personnalités de la société civile. Son opposante numéro 1, la députée Modem Nadia Essayan a une explication à la montée du RN à Vierzon, premier parti sur la ville : " Ce sont les électeurs communistes qui désormais votent RN, en raison des craintes sur leurs retraites puisque ce sont des électeurs âgés. Ils ont vu également le chômage monter et la ville devenir moins attractive." Le RN est passé de 5 % à 28 % sur Vierzon en 10 ans.