Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Les maires de Côte-d'Or attendent beaucoup du 100e congrès des maires de France à Paris

lundi 20 novembre 2017 à 15:30 Par Christophe Tourné et Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne

Le 100e congrès des maires de France s'ouvre ce mardi à Paris. Emmanuel Macron y est attendu jeudi. Le chef de l'Etat devra répondre à l'inquiétude des élus pour restaurer un dialogue très dégradé depuis l'été avec les collectivités. Les maires de Côte-d'Or attendent des annonces fortes.

Les maires de France attendent des annonces lors de leur 100e congrès
Les maires de France attendent des annonces lors de leur 100e congrès © Maxppp - Bruno Levesque

Dijon, France

Cent cinquante maires de Côte-d'Or prennent ce mardi la direction de la porte de Versailles à Paris. C'est là que se tient cette semaine leur 100e congrès national où le président de la République doit intervenir jeudi. Il aura fort à faire après les annonces de l'été sur la suppression des contrats aidés et les baisses de budget. Le président des maires de Côte-d'Or, Ludovic Rochette dit attendre des annonces fortes de la part du Chef de l'Etat pour restaurer la confiance.

On souhaite des annonces qui redonnent confiance (Ludovic Rochette, président des maires de Côte-d'or)

"On attend bien sûr des annonces sur la suite du mandat présidentiel et sur la fin du mandat municipal parce qu'on est sur un automne qui suit un été qui a été une douche froide pour les collectivités avec des annonces qui nous ont glacé, par exemple sur les contrats aidés", explique l'élu. "On souhaite des annonces qui redonnent confiance" ajoute t'il car "les efforts qui nous sont demandés ne sont pas justes, parce que ce qu'il est demandé aux collectivités, l'Etat ne se l'ai pas appliqué. Le risque, c'est de voir un fossé très fort entre collectivités qui va se dessiner. D'un coté celles qui ont encore un peu de moyens et qui peuvent encore investir, et de l'autre, celles qui sont au bout et qui ont aujourd'hui des problèmes même pour fonctionner."

Ludovic Rochette (à droite sur la photo) aux côté de François Patriat (à gauche) et Rémi Delatte (au centre)  - Maxppp
Ludovic Rochette (à droite sur la photo) aux côté de François Patriat (à gauche) et Rémi Delatte (au centre) © Maxppp - JC TARDIVON

Les collectivités ont elles encore la maîtrise de leur budget ?

Pour le président des maires de Côte-d'Or, la réponse est claire. "En 2017, oui mais à partir de 2018, avec l'exonération de la taxe d'habitation pour 80% de la population, on aura un part des collectivités qui n'aura plus réellement de grande indépendance budgétaire. C'est quand même un problème de la libre administration des collectivités. Il y aura aussi la question du lien entre l'habitant et la collectivité qui va peut être être moins fort qu'il ne l'est aujourdhui."

Des inquiétudes en matière de compétence

L'eau et l'assainissement pourrait par ailleurs être délégués aux intercommunalités, ce qui inquiète aussi beaucoup les élus car "à la fin, c'est la tarification qui est en jeu pour les habitants et les consommateurs" rappelle Ludovic Rochette, dont c'est le 20eme congrès et pour lequel il n'a jamais ressenti autant d'attentes de la part des élus.

Retrouvez l'interview de Ludovic Rochette, le président des maires de Côte-d'Or ce mardi 21 novembre sur France bleu Bourgogne à 6H43 et 8H12