Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les maires des communes rurales perplexes sur l’extension de l'obligation du port du masque

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Après la déclaration du Premier ministre Jean Castex ce mardi à Montpellier invitant les élus à étendre le plus possible l'obligation du port du masque dans l'espace public, les maires des communes rurales s'interrogent. Une annonce qui, selon eux, manque de clarté.

Plusieurs communes ont rendu le masque obligatoire sur les marchés estivaux
Plusieurs communes ont rendu le masque obligatoire sur les marchés estivaux © Radio France - Isabelle Gaudin

Le port du masque sera-t-il bientôt obligatoire partout dans l'espace public ?  C'est la question posée après la déclaration du premier ministre Jean Castex lors de son déplacement au CHU de Montpellier ce mardi.

"Je fais le constat d'une moindre vigilance, d'une moindre solidarité. À la faveur de l'été, des vacances, on observe d'avantage de rassemblements", a déclaré le Premier ministre lors de sa visite avec Olivier Véran, le ministre de la Santé. Pour éviter une reprise de l'épidémie de Covid-19, il a invité les préfets à se rapprocher des élus pour "étendre le plus possible le port du masque" dans leurs communes.

Masques au centre ville et sur les marchés dans le Gard

L'obligation du port du masque dans les zones publiques les plus fréquentées a été établie dans 330 communes en France à ce jour. Dans le Gard, la commune du Grau-du-Roi, très fréquentée par les vacanciers, l'a imposé dans tout le centre ville. A Nîmes, les visiteurs devront le porter le jeudi soir, pour déambuler dans l'écusson lors des jeudis de Nîmes. Ce mardi, la commune de Barjac a inauguré sa célèbre foire aux antiquités en veillant à ce que le port du masque soit strictement respecté.

D'autres communes, comme Pont-Saint Esprit ou Bagnols-sur-Cèze, l'ont rendu obligatoire sur tous les marchés de la ville et autres lieux de rassemblement ponctuel. Geneviève Blanc, la maire d'Anduze, une petite ville touristique au sud d'Alès, aux portes des Cévennes, a pris un arrêté dans ce sens ce mardi. Pour elle, il faut s'appuyer en premier lieu sur la responsabilité des personnes, avant de passer à l'obligation générale pour tous, et agir localement : 

Si cela s'applique sur des endroits à forte concentration de personnes c'est possible, mais si les gendarmes doivent être partout ce n'est pas possible. D’où la nécessité de prendre des mesures que nous sommes effectivement capables de faire respecter. Sinon, nous perdons en crédibilité. - Geneviève Blanc, maire d'Anduze

Une décision qui relève de l'État

Sylvain André, qui préside l'association des maires ruraux dans le Gard, est perplexe face à cette annonce qui manque, selon lui, de clarté

Si on nous dit que c'est vital de le rendre obligatoire pour éviter une nouvelle épidémie nous le ferons, sauf qu'à mon avis c'est à l'État de prendre ce genre de décisions. - Sylvain André, Association des maires ruraux dans le Gard

Le port du masque dans les lieux à forte concentration de personnes, surtout en cette période de vacances, fait consensus parmi les élus. Mais dans les communes rurales, les maires n'ont pas toujours les moyens de faire respecter ces règles , ne disposant pas forcement d'équipe de police municipale. La où les habitants ne se croisent parfois quasiment jamais, imposer le port du masque laisse encore sceptique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess