Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Prisonniers basques : la ministre de la Justice Nicole Belloubet s'exprime sur France Bleu Pays Basque

vendredi 11 janvier 2019 à 8:14 Par Jacques Pons, France Bleu Pays Basque

Deux manifestations samedi, l'une à Bayonne, l'autre à Bilbao. Toutes deux sous le même thème : "orain presoak" (et maintenant les prisonniers). La garde des sceaux Nicole Belloubet était ce vendredi matin l'invitée de France Bleu Pays Basque.

Nicole Belloubet
Nicole Belloubet © Maxppp - Julien Attia

Bayonne, France

"Non, le dialogue n'est pas rompu." Pour la ministre de la justice, "aujourd'hui, les prisonniers basques ont les même droits que les autres détenus en France". Nicole Belloubet, invitée sur France Bleu Pays Basque ce vendredi répond aux élus locaux critiquant la lenteur des rapprochements de "preso" vers le Pays Basque. La garde des sceaux précise : "57% des détenus d'ETA {en France} ont été rapprochés du Pays Basque."

Nicole Belloubet interrogée par Yves Tusseau

Ma porte est toujours ouverte — Nicole Belloubet

"Ma porte est toujours ouverte, notamment pour les prisonnières." Il y en a neuf en France qui connaissent un problème de rapprochement. La ministre reconnait qu'il manque des structures adéquates pour leur accueil dans le Sud-Ouest. Nicole Belloubet affirme ne pas les oublier dans son plan de réforme : "Nous allons y remédier dans le cadre d'un plan pénitentiaire que je porte."

La ministre reconnait que dans un premier temps, "on a rapproché les profils [de prisonniers] les moins lourds". Nicole Belloubet ajoute : "Je travaille avec Madrid. Le dialogue est essentiel avec l'Espagne mais Madrid ne nous impose pas notre politique." 

46 détenus basques en France

Aujourd'hui, les prisons françaises comptent 46 détenus basques. Depuis l'auto-dissolution d'ETA l'an dernier, 25 prisonniers ont été rapprochés du Sud-Ouest, à Mont-de-Marsan (Landes) et Lannemezan (Hautes-Pyrénées). En Espagne, une quinzaine de rapprochements a eu lieu depuis l'été dernier.

Pour accélérer ce mouvement en France et en Espagne, deux manifestations sont organisées par "les artisans de la paix" samedi, l'une à Bilbao, l'autre à Bayonne. Toutes les deux démarreront à 17h. A Bayonne, le cortège partira de la gare pour s'achever dans le Petit Bayonne sur l'esplanade Roland Barthes.