Politique

Les ministres de l'Intérieur et de la Justice en visite à la maison d'arrêt et au commissariat de Brest

Par Jérôme Collin, France Bleu Breizh Izel samedi 10 décembre 2016 à 21:46

Bruno Le Roux (au centre) et Jean-Jacques Urvoas (à droite) ont également visité la gendarmerie de Guipavas
Bruno Le Roux (au centre) et Jean-Jacques Urvoas (à droite) ont également visité la gendarmerie de Guipavas © Radio France - Jérôme Collin

Samedi après-midi, Bruno Le Roux était à Brest pour son premier déplacement comme ministre de l'Intérieur. Le Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas l'accompagnait. Les deux hommes ont confirmé la construction de deux prisons en Bretagne. L'une près de Rennes, l'autre entre Vannes et Lorient.

Dans ses nouveaux habits de ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux a choisi comme premier déplacement de venir dans le Finistère. Pour cela, il était accompagné, ce samedi après-midi, de Jean-Jacques Urvoas, bien connu dans le département pour avoir été député. Aujourd'hui, Urvoas est ministre de la Justice.

Les deux hommes ont d'abord visité la gendarmerie de Guipavas, où ils ont pu voir les nouveaux équipements utilisés en cas d'intervention sur une attaque terroriste.

Gilet pare-balles, casque, tablette tactile : le matériel pèse entre 25 et 30 kilos au total. - Radio France
Gilet pare-balles, casque, tablette tactile : le matériel pèse entre 25 et 30 kilos au total. © Radio France - Jérôme Collin

Puis ils se sont rendus à la maison d'arrêt de Brest. Un établissement en surpopulation carcérale : 385 détenus sont présents alors qu'il n'y a que 254 places théoriquement. Les deux ministres ont visité une cellule où trois détenus vivent pour deux places seulement. "Le dernier arrivé est celui qui dort sur le matelas", précise Catherine Pech, nouvelle directrice de l'établissement pénitentiaire depuis quelques jours.

La Bretagne est l'une des régions où la situation de surpopulation carcérale est la plus compliquée ! Incarcérer ne doit pas dire indignité, nous ne sommes pas à la hauteur de la responsabilité que la société attend", Jean-Jacques Urvoas, Garde des Sceaux

Jean-Jacques Urvoas (à gauche) et Bruno Le Roux (en bas à droite) ont visité pendant une heure la maison d'arrêt de Brest. - Radio France
Jean-Jacques Urvoas (à gauche) et Bruno Le Roux (en bas à droite) ont visité pendant une heure la maison d'arrêt de Brest. © Radio France - Montage photo Jérôme Collin

Deux constructions de prisons en Bretagne confirmées

Jean-Jacques Urvoas a profité de cette visite pour confirmer la création de 33 prisons en France dans les prochaines années. Il devrait y en avoir au moins deux en Bretagne. Une près de Rennes (Ille-et-Vilaine) et l'autre dans le Morbihan, entre Lorient et Vannes. Une façon de lutter justement contre la surpopulation carcérale.

Enfin, les deux ministres ont visité le commissariat central de Brest. Un syndicaliste les a interpellé sur le malaise policier qui avait conduit une vingtaine de policiers brestois à protester en octobre et novembre derniers.

Le Finistère a perdu 100 gradés et gardiens de la paix en dix ans. Et sur l'enveloppe de 300 millions d'euros débloqués par l'Etat, on n'a reçu que 5 000 euros à Brest !" Laurent Leroux, secrétaire régional Ouest de SGP Police - Force Ouvrière

Bruno Le Roux n'a pas souhaité clairement répondre sur le sujet, mentionnant seulement que son action était à plus long terme que les cinq mois à venir avant l'élection présidentielle et que les réponses seront apportées en temps voulu. Le ministre de l'Intérieur a préféré rappeler que le nombre de policiers sortis des écoles était de plus de 4000 en 2016. Dix fois plus qu'en 2012.

Bruno Le Roux arrive devant le commissariat central de Brest - Radio France
Bruno Le Roux arrive devant le commissariat central de Brest © Radio France - Jérôme Collin