Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Les Parisiens peuvent assister aux commissions d'attribution de HLM

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

C'est une première en France. La ville de Paris vient d'ouvrir une commission d'attribution de logements sociaux au public. Deux Parisiennes, tirées au sort, ont pu assister aux débats des élus ce vendredi. De quoi lever (un peu) le voile sur un lieu objet de nombreuses rumeurs...

Ian Brossat (à droite, de face) préside cette commission d'attribution
Ian Brossat (à droite, de face) préside cette commission d'attribution © Radio France - Sylvain Tronchet

Paris, France

Les habitants de Paris peuvent désormais entrer dans un lieu traditionnellement marqué par le secret des délibérations : les commissions d'attribution de logements sociaux. La ville vient de décider d'ouvrir celles qui relèvent de la mairie centrale et qui attribuent environ un millier d'appartements par an, soit le quart des logements HLM du quota de la capitale, le reste étant essentiellement dévolu aux arrondissements. Pour la première fois donc, ce vendredi, deux Parisiennes tirées au sort étaient conviées à la direction du logement et de l'Habitat où se tient cette commission. Safia et Armelle étaient "curieuses" de voir comment s'opéraient des choix qui les concernent puisque toutes deux y sont passées. Avec succès pour Armelle qui a obtenu un logement l'an dernier. Safia, elle, attend toujours.

"Moi j'ai attendu 10 ans avant d'obtenir un logement explique Armelle. Et j'avais de gros doutes sur la manière dont se passaient les choses. Je connaissais des gens qui étaient arrivés sur Paris bien après moi et ont eu des logements beaucoup plus vite. Et j'ai beaucoup entendu parler de pots de vin".

Pour en finir avec les passe-droit en tous genre, la  ville de Paris a mis en place le "scoring" depuis l'an dernier. En clair, chaque demandeur se voit attribuer une note en fonction de critères objectifs (situation familiale, revenus, ancienneté de la demande...). Cette note permet de faire un pré-tri entre les demandeurs, les plus hautes notes passant en commission où les élus font le choix final. "Malgré cela, beaucoup de Parisiens continuent d'avoir des doutes, reconnaît Ian Brossat l'adjoint (PCF) d'Anne Hidalgo chargé du Logement. Le meilleur moyen c'est donc qu'ils viennent constater par eux même comment ça fonctionne. C'est la raison pour laquelle nous avons souhaité ouvrir ces commissions d'attribution."

A la sortie de la commission, Safia et Armelle se disaient "rassurées" et '"confiantes" de la manière dont les choses se passaient en réalité. "Cela me redonne même de l'espoir, expliquait Armelle, toujours en attente d'un logement HLM. Cela me paraît plutôt bien géré, avec des critères cohérents et traité avec beaucoup d'humanité de la part de tous les élus.

Tous les Parisiens de plus de 16 ans peuvent s'inscrire pour participer à ces commissions. Ils sont ensuite tirés au sort et leur nombre est limité à trois par séance. Une quarantaine de dossiers sont examinés chaque semaine. Tous sont présentés de manière anonyme lors des commissions. Après Paris, Plaine Commune Habitat (Seine-Saint-Denis) devrait aussi prochainement ouvrir ses commissions d'attribution.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu