Politique

Les permanences de trois candidats dégradées à Romans-sur-Isère

Par Emmanuel Champale et David Meilhac, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 24 février 2014 à 6:02

La permanence de l'UMP Gisèle Telmon, dégradée à Romans
La permanence de l'UMP Gisèle Telmon, dégradée à Romans © Radio France - Emmanuel Champale

Pas de jaloux à Romans-sur-Isère, dans la Drôme. Qu'ils soient de droite ou de gauche, les permanences de trois candidats ont été dégradées dans la nuit de samedi à dimanche. Tous vont porter plainte.

A Romans-sur-Isère, dans la Drôme, qu'on soit de droite, ou de gauche, pas de différence : tout le monde a eu droit à ses tags et à ses insultes ce week-end.

Dans la nuit de samedi à dimanche, les permanences de campagne de trois candidats aux municipales ont été sérieusement dégradées : celles du maire socialiste sortant Philippe Drésin, celle de l'UMP Gisèle Telmon et celle de la candidate divers droite Marie-Hélène Thoraval. 

La permanence de la divers droite M. H. Thoraval, dégradée à Romans - Radio France
La permanence de la divers droite M. H. Thoraval, dégradée à Romans © Radio France - Emmanuel Champale

Le local de campagne de M. H. Thoraval a lui aussi eu droit à ses tags.

Le maire sortant Philippe Drésin n'a pas échappé aux dégradations sur son local.

Tous les trois vont porter plainte ce lundi.

Sur les vitrines, des inscriptions à la peinture rouge et noire avec le grand "A", symbole du mouvement anarchiste. Des murs de la ville ont également été tagués.

Seul Bernard Pinet, le candidat FN, a été épargné. Il faut dire qu'il ne possède pas de local de campagne.

Le local de campagne de l'UMP Gisèle Telmon a été saccagé, comme d'autres.

Partager sur :