Politique

Les Perpignanais réagissent sévèrement à la candidature de Jean-Marc Pujol à la présidence de l'agglo

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon jeudi 3 avril 2014 à 17:49

Jean-Marc Pujol sera bien candidat à la présidence de l'agglomération Perpignan-Méditerranée. Le maire de Perpignan avait pourtant affirmé durant toute la campagne qu'il se consacrerait à 100 % à la ville et qu'il était contre le cumul des mandats. Un revirement qui intervient trois jours après le deuxième tour des municipales et qui fait réagir les électeurs de Perpignan.

Vous avez été des dizaines à réagir depuis mercredi sur l'antenne de France Bleu Roussillon ou sur le répondeur après l'annonce de la candidature de Jean-Marc Pujol à la présidence de l'agglomération Perpignan Méditerranée. Le maire de Perpignan avait expliqué pendant la campagne qu'il serait maire à temps plein, dénonçant au passage les mandats multiples de ses adversaires, il était contre le cumul des mandats et ne souhaitait pas briguer la présidence de l'agglomération. Aujourd'hui il change totalement de position, expliquant que les maires UMP de l'agglomération sont venus le chercher, il sera donc bien candidat. Ses explications qui ne vous ont pas convaincus."Quelle mascarade" "le maire joue sur les mots""Ce n'est pas un mandat c'est une fonction ? mais quelle différence ? Les citoyens en ont marre de cette politique...""Il a déjà bien du mal à gérer Perpignan et maintenant il veut l'agglo ? Il fait comme beaucoup de politique, il ment""Monsieur veut s'occuper de l'agglo, j'espère qu'il va revenir sur sa décision et tenir ses promesses, on en a marre des mensonges. Déjà qu'il est passé avec un petit score, et maintenant il fait toutes ces cargolades""Notre ami Pujol se fout de la gueule du monde, c'est un tartuffe""Le mot mensonge est un peu fort, on se pose en moralisateur, il y a des mensonges bien plus importants qui ne sont pas décelés par les médiasPujol a un côté maladroit dans la communication, authentique, il gouverne de façon simple""S'il commence son mandat par un mensonge, on a du soucis à se faire""Comment peut-il se regarder dans une glace, c'est une girouette. Il applique la vieille maxime : "faites ce que je dis et pas ce que je fais". Comment voulez vous que le fossé ne se creuse pas entre les citoyens et leurs hommes politiques ?""Gauche ou droite tous, des menteurs. Tout ça c'est de la musique qui flotte dans l'air et la tramontane l'emporte. Tant que les politiques ne seront pas responsables  financièrement des décisions qu'ils prennent, ce sera toujours la pagaille""Sous ses airs de boyscout c'est un malin le Pujol !""Moi je vais renvoyer ma carte d'électeur à Pujol, je vote depuis 40 ans, c'était la dernière fois""Monsieur Pujol, lorsque je vous verrai dans la rue, j'aurai le plaisir et l'honneur de changer de trottoir"

Les auditeurs réagissent sévèrement au revirement de Jean-Marc Pujol