Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les photos du Château d'Eau pourraient quitter Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie

La mairie de Toulouse fait pression pour éviter le déménagement des fonds du Château d'Eau en dehors de ses murs : elle vient d'adresser une lettre aux adhérents de l'association qui possède ces images. Les deux camps se disputent la propriété de ces fonds depuis des années.

Exposition des photos de Jean Dieuzaide à la gallerie du Château d'Eau
Exposition des photos de Jean Dieuzaide à la gallerie du Château d'Eau © Maxppp - MICHEL VIALA

C'est un conflit qui dure depuis des années : celui entre la mairie de Toulouse et l'association Pace, qui gère les fonds de la galerie du Château d'Eau, à l'entrée du quartier Saint-Cyprien. Cette dispute pourrait se solder par un déménagement de l'exposition d'images en dehors de l'agglomération toulousaine.

La menace du départ d'un patrimoine

Les fonds de Château d'Eau, ses milliers de photos, font partie du patrimoine toulousain. Ce patrimoine, c'est justement l'objet de la dispute qui dure depuis des années entre la mairie et l'association qui gère l'exposition. Ils se disputent la propriété de ces images devant la justice. 

Début février, le tribunal administratif a donné raison à l'association, en confirmant que c'est bien elle qui est propriétaire des fonds. Mais la mairie de Toulouse conteste cette décision, elle a déposé un recours en cassation.

La bataille juridique se poursuit donc. Avec désormais cette menace : celle d'un déménagement des photos. Possiblement à Mazamet dit la mairie de Toulouse. Le lieu de départ n'est pas encore totalement acté dit l'avocat de l'association Pace, maître Christophe Leguevaques.

Il accuse la mairie de vouloir faire pression, car la collectivité a adressé une lettre il y a quelques jours aux adhérents de l'association pour leur rappeler notamment les sommes investies par la mairie pour financer le travail mené.

Chaque camp se dit prêt à discuter, mais tout le monde semble camper sur ses positions, et chacun accuse l'autre de refuser le dialogue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess