Politique

Les pins de la place Saint-Didier abattus à Avignon

Par Yacine Sahnoune et Romain Berchet, France Bleu Vaucluse dimanche 14 août 2016 à 7:21

La place Saint-Didier n'a plus le même visage.
La place Saint-Didier n'a plus le même visage. - Eric Sicard

La mairie d'Avignon a avancé, dans la plus grande discrétion, la date d'abattage des trois pins de la place Saint-Didier située dans l'intramuros, malgré une pétition qui avait recueilli près de 2 500 signatures.

Incompréhension, surprise et colère. C'est ce qu'ont ressenti les riverains de la place Saint-Didier, samedi matin, quand ils se sont aperçus que la place avait perdu ses pins.

L'abattage s'est fait entre 6h30 et 9h30, alors que la municipalité l'avait prévu pour le mardi 23 août. Un abattage qui devait avoir lieu dans le cadre du projet de piétonnisation de la place Saint-Didier.

"Tout a été organisé"

"Je suis scandalisée... C'est un scandale" explique Marie. Elle a dû faire deux fois le tour de la place en voiture pour réaliser. "Tout a été organisé. Il y avait la police, un huissier... On sait pourtant bien que la volonté populaire est contre ça dans le quartier" lance Jacques. Sa fenêtre donnait sur ces pins.

Plus personne ne s'installe en terrasse. Les pins faisaient de l'ombre et repoussaient la chaleur. C'est bien plus qu'une décoration". Jacques, riverain de la place Saint-Didier.

Défiance envers la mairie

"Le bilan ? Il y a un manque de confiance entre les citoyens d'Avignon et leur mairie", poursuit Jacques.

Patrick, lui aussi, s'était mobilisé. Il va désormais déménager. "Je suis perturbé, choqué. Cette façon de nous ignorer. A la dernière réunion, j'ai pris tous les dossiers que j'avais monté depuis novembre, je les ai balancés dans un classeur et j'ai dit "j'abandonne"... C'était mort d'avance".

Une pétition avait recueilli près de 2 500 signatures pour empêcher l'abattage de ces trois pins.

Le reportage de Romain Berchet, sur la place Saint-Didier.

Partager sur :