Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les premiers pas de la députée Patricia Mirallès à l'Assemblée nationale

-
Par , France Bleu Hérault
Paris, France

Les députés élus dimanche dernier font leur "pré-rentrée" depuis lundi à l'Assemblée nationale. France Bleu Hérault a suivi la journée marathon de la députée de la 1re circonscription Patricia Mirallès.

Patricia Mirallès sous le perchoir de l'Assemblée nationale
Patricia Mirallès sous le perchoir de l'Assemblée nationale - Fabien Abert

"J'ai l'impression de faire ma rentrée des classes". Ce mercredi matin, sur le quai de la gare, Patricia Mirallès se prépare à vivre sa première journée à l'Assemblée nationale en tant que députée. Journée marathon : il faut tout à la fois prendre ses marques au Palais Bourbon, dans l'hémicycle et régler tous les détails administratifs. Savant mélange de paperasse et de protocole républicain.

Départ 7h26 tapante. Patricia Mirallès et son directeur de campagne Fabien Abert ont prévu un aller retour Montpellier-Paris en train dans la journée. Arrivée 10h45, puis métro direction le Palais Bourbon. A l'entrée, comme le veut le protocole, un huissier en tenue accueille la députée et lui sert de guide. Dans les jardins, premières séances photo improvisées, interviews télé et presses écrite. En pantalon et blazer, et malgré la chaleur suffoquante, Patricia Mirallès joue le jeu.

Patricia Mirallès en interview dans les jardins de l'Assemblée.
Patricia Mirallès en interview dans les jardins de l'Assemblée. © Radio France -

À l'intérieur, une fois passée la célèbre salle des quatre colonnes, c'est un long parcours administratif qui commence. Fiche d'identité, badge, carte de cantine, réservation des transports, changement de régime sécu... La députée fonce de bureau en bureau et récupère au passage sa mallette parlementaire: à l'intérieur, guide pratique de l'Assemblée, cocarde pour le véhicule, et l'écharpe tricolore.

Autres étapes obligatoires: la photo officielle pour le trombinoscope de l'Assemblée et le passage dans l'hémicycle. Moment très solennel. "Les huissiers ont une mémoire extraordinaire. Ils m'ont permis de retrouver la place de Georges Frêche ; ça m'a beaucoup émue. Moi, fille d'un quartier populaire, quand j'étais petite on me disait les enfants de pieds noirs ils ne savent pas parler français, ils feront pas d'études etc..."

Patricia Mirallès, assise à la place occupée par Georges Frêche en son temps.
Patricia Mirallès, assise à la place occupée par Georges Frêche en son temps. -

"Quelle chance d'être là aujourd'hui. Etre députée de la Nation. Je commence à mesurer le titre". Patricia Mirallès

"Je réalise à peine. La campagne a été rapide, puis la victoire"... Après une telle journée, l'ex candidate peut laisser derrière elle la campagne électorale et endosser enfin le rôle de députée. "Je me sens prête. Aujourd'hui, je suis investie. J'ai pas le droit de reculer. J'apprends, j'apprends vite et je travaille aussi beaucoup. Alors oui je me sens prête". Le jour J ce sera mardi prochain, avec la première séance pleinière de l'Assemblée.

"Il faut toujours croire à sa bonne étoile et y aller". Patricia Mirallès, députée

Fin prête, mais il lui faudra encore constituer son équipe d'attachés parlementaires, trouver son bureau à Paris, sa permanence à Montpellier. Patricia Mirallès compte se consacrer entièrement à son mandat parlementaire. Elle devrait abandonner prochainement sa délégation à la Mairie de Montpellier pour n'être plus que conseillère municipale. Elle va également lâcher son mandat au département.

La salle des quatre colonnes, envahie de journalistes.
La salle des quatre colonnes, envahie de journalistes. © Radio France - Marie Ciavatti

Un aller-retour Montpellier / Paris.

Savant mélange de paperasse et de protocole républicain

Patricia Mirallès a été élue dimanche dernier avec plus de 65% des voix face à France Jamet, FN sur la 1re circonscription de l'Hérault.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess