Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Après l'attaque terroriste dans les Yvelines, les réactions en Loire-Atlantique et en Vendée

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Les réactions se multiplient en Loire-Atlantique et en Vendée après l'attaque terroriste qui a coûté la vie à un professeur d'histoire-géographie dans les Yvelines ce vendredi 16 octobre.

Emmanuel Macron et plusieurs ministres se sont rendus sur les lieux de l'attaque
Emmanuel Macron et plusieurs ministres se sont rendus sur les lieux de l'attaque © Maxppp - ABDULMONAM EASSA / POOL

"Ne cédons jamais. L’école c’est la République". Voilà ce qu'écrit la maire de Nantes Johanna Rolland sur son compte Twitter après l'assassinat d'un professeur d'histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Cet homme de 47 ans a été décapité devant le collège où il enseignait ce vendredi 16 octobre vers 17h. Il faisait l'objet de menaces depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux après avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet dans un cours d'éducation civique. 

Laurence Garnier, la chef de file de l'opposition à Nantes, également vice-présidente de la Métropole, rend "hommage à ce professeur qui a refusé de reculer devant l’intolérance et la violence de l’islam radical". La présidente de la région Pays de la Loire Christelle Morençais pose une question: "Quand prendrons-nous vraiment la mesure de la menace que représente l’islam radical ?". En Vendée, le sénateur Bruno Retailleau lui emboîte le pas: "qu’a fait sa hiérarchie pour le protéger? Et en particulier lui a t-elle accordé le bénéfice de la protection fonctionnelle?" demande-t-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess