Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 : les Républicains de la Vienne perdent leur tête

-
Par , France Bleu Poitou

Coup de théâtre chez les Républicains dans la Vienne. Le président du parti de droite, Romain Bonnet, annonce sa démission ! Il dit vouloir se consacrer à 100% à la campagne qu'il mène pour les municipales à Loudun.

Romain Bonnet quite la présidence des Républicains de la Vienne
Romain Bonnet quite la présidence des Républicains de la Vienne © Radio France - France bleu Poitou

Loudun, France

Les Républicains de la Vienne perdent leur tête ! Romain Bonnet démissionne de la présidence du parti de droite pour, dit-il, se consacrer pleinement à la campagne des municipales qu'il mène à Loudun, sa ville natale. Il affirme avoir mûrement réfléchi et justifie sa décision par l'incompatibilité qu'il y a selon lui à faire campagne dans une ville comme Loudun avec une étiquette politique. 

Une campagne sans étiquette

"L'idée, c'est de rassembler les meilleurs individus, les plus compétents avec un programme qui répond aux habitants de la ville". Romain Bonnet affirme ne pas avoir de difficulté à assumer son étiquette "puisque je reste membre du parti, dit-il, mais je veux m'engager pleinement aujourd'hui dans la construction d'un vrai projet pour l'avenir de Loudun". Conséquence, sur les documents de sa campagne pour les municipales à Loudun, le sigle Les Républicains sera absent.

Romain Bonnet ne cache pas non plus les tensions qui existent entre lui et certains membres du bureau des Républicains de la Vienne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu