Politique

Les Républicains : Laurent Wauquiez fera sa rentrée politique dimanche au Mont Mézenc

Par Mahauld Granier, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 11 août 2016 à 19:07

Laurent Wauquiez en haut du Mont Mézenc (Archives, 2014)
Laurent Wauquiez en haut du Mont Mézenc (Archives, 2014) © Radio France - Julie Szmul

Dimanche 14 août, Laurent Wauquiez donnera le signal de sa rentrée politique en grimpant jusqu'au sommet du Mont Mézenc, à la frontière entre l'Auvergne et Rhône-Alpes. Une ascension qui aura un goût particulier à l'aube d'une année décisive.

Pour la cinquième année consécutive, Laurent Wauquiez, le président Les Républicains de la région Rhones-Alpes-Auvergne se prépare à grimper le mont Mézenc, à la frontière entre la Haute-Loire et l'Ardèche, sur ses terres natales.

Ce sera dimanche après-midi après un déjeuner à la station des Estables. Cet événement devenu un véritable rituel de sa rentrée politique prend chaque année un peu plus d'ampleur, comme sa carrière politique. L'an dernier : le symbole était de circonstance. La frontière entre Rhone-Alpes et Auvergne, quelques mois seulement avant de prendre les clés de la région, en janvier. Bien installé dans son siège, parfois qualifié "d'hyper-président", Laurent Wauquiez aspire déjà à voir au-delà de ses frontières.

Bientôt président du parti ? 

Dans moins de trois semaines, une nouvelle dimension s'ouvre à lui. Une fois Nicolas Sarkozy déclaré candidat à la primaire : selon les textes, c'est lui,  l'actuel vice-président du parti Les Républicains, qui devrait prendre l'intérim. Une aubaine pour celui qui malgré ses efforts n'arrive pas à cacher son sens de l'ambition.

Alors, les 1753 mètres du mont Mézenc suffiront-ils pour prendre de la hauteur sur l'année à venir ? À l'aube d'une série d'élections décisives : Laurent Wauquiez ne prend pas de risque. Ce rendez-vous au Mézenc ne tournera qu'autour de lui. Invités de marque signifieraient forcément alliances. Alors pour celui qui rêve d'avoir l'étoffe d'un président de parti l'urgence, c'est de rassembler.

Aucun candidat à la primaire de la droite, qui aura lieu en novembre, ne devrait en effet être présent. En revanche, Le président des Républicains de Haute-Loire et député Jean-Pierre Vigier sera là, tout comme les membres honoraires du Parlement, Jean Proriol et Adrien Gouteyron.

Laurent Wauquiez entouré de militants lors de l'édition 2014 - Radio France
Laurent Wauquiez entouré de militants lors de l'édition 2014 © Radio France - Julie Szmul

Partager sur :