Politique

Les résultats des municipales relancent la question du remaniement

France Bleu mardi 25 mars 2014 à 8:51

Jean-Marc Ayrault
Jean-Marc Ayrault © Maxppp

Faut-il changer de gouvernement ? La question, posée à maintes reprises depuis le début du mandat de François Hollande, revient sur la table après le revers subi par la gauche au premier tour des municipales. Selon un sondage publié ce matin par "20 minutes", plus de sept français sur dix souhaitent un remaniement.

Les Français sont 76% à souhaiter un remaniement du gouvernement à l'issue des municipales, et même 69% à exiger le départ du Premier ministre Jean-Marc Ayrault . C'est le résultat d'un sondage Ifop-SAS pour iTélé et 20 Minutes, publié ce mardi matin. Un résultat qui confirme celui d'une autre étude publiée lundi par l'Express, qui donnait 79% des Français favorables au remaniement. 

Le camouflet reçu par la gauche à l'issue du premier tour des municipales, dimanche, auquel il faut ajouter la spectaculaire montée du FN qui pour la première fois emporte une ville, Hénin-Beaumont, au premier tour, relance les spéculations sur un possible remaniement. "C'est fini " pour Jean-Marc Ayrault, a même lâché à l'AFP un parlementaire socialiste.

Hollande tranchera après le second tour

Pourtant, rien ne dit encore qu'un remaniement est à l'ordre du jour. Si nos confrères de RTL affirment que François Hollande, rentré un jour plus tôt d'un sommet international à la Haye, va rencontrer plusieurs ministres en tête-à-tête ce mardi , la porte-parole du gouvernement assure ne pas croire que la question du remaniement "se pose cette semaine " :

"Après, il appartiendra au président de la République d'en décider. Point." — Najat Vallaud-Belkacem

Selon un conseiller ministériel, la piste d'un changement d'orientation politique serait plus probable que celle d'un changement de Premier ministre. "Hollande va tout faire pour garder Ayrault encore un an pour l'user jusqu'au bout , faire les deux dernières années du quinquennat et préparer 2017 avec un nouveau chef de gouvernement ", détaille ce même conseiller. Mais le mois d'avril s'annonce chargé pour le Président : il doit présenter les mesures détaillées de son pacte de responsabilité.