Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Les riverains consultés sur le projet de fusion Argenton/Saint-Marcel/Le Péchereau

samedi 2 juin 2018 à 6:44 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry

Le dimanche 3 juin, les habitants d'Argenton-sur- Creuse, de Saint-Marcel et du Péchereau (Indre) sont invités à donner leur avis sur le projet de fusion de ces 3 communes.

Argenton-sur-Creuse
Argenton-sur-Creuse © Maxppp - B. B�nsch/picture alliance / Arco Images/Newscom/MaxPPP

Argenton-sur-Creuse, France

Un printemps entier de  discussion. En deux mois, les mairies des trois communes ont mobilisé, organisant 8 réunions publiques pour informer leurs habitants du projet de fusion. 

A l'issue de cette phase de communication, place au vote. Les habitants sont tous conviés à dire s'ils sont favorables ou non au projet. 

"Les conseils municipaux des trois communes suivront le résultat du vote, cela primera sur leur propre conviction" assure le maire d'Argenton-sur-Creuse, Vincent Millan.   

La question de la dette d'Argenton  

Mais les réunions n'ont pas convaincu tout le monde. A commencer par Pascal Maitre, conseiller municipal de Saint-Marcel.  "Avec cette fusion, on va perdre notre identité. Nous ne serons plus que commune déléguée, soit un simple quartier d'Argenton et _s'en sera fini de notre autonomie_." 

Derrière ce projet, Pascal Maitre entrevoit une volonté économique : "Argenton a une dette énorme. On l'a appris récemment : c'est près de 1800 euros par habitant. _Cette fusion permettrait donc à Argenton de résorber sa dette_... On aurait pu passer par une simple mutualisation des moyens. Ou bien une fusion avec les autres petites communes autour d'Argenton pour faire ensuite contre-poids".  

Le maire d'Argenton ne valide pas ce calcul : "Oui Argenton s'est endetté. Mais pas plus que la Châtre ou le Blanc. C'est parce qu'elle joue son rôle de ville moyenne et propose des infrastructures culturelles, sportives, commerciales, pour tout le bassin de vie. Et si Argenton vient avec ses dettes, nous venons aussi avec nos recettes. Quand on compare comme cela, le poids de la dette n'est pas plus pénalisant à Argenton qu'il l'est à Saint-Marcel".  

Les habitants sont appelés à s'exprimer le 3 juin. Pour ceux qui ne peuvent se déplacer, il est possible de faire faire une procuration en gendarmerie.