Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Les sénateurs périgourdins votent contre l'interdiction des signes religieux en sortie scolaire

-
Par , France Bleu Périgord

La proposition de loi pour interdire le port de signes religieux aux parents en sortie scolaire a été votée ce mardi 29 octobre au Sénat. Les deux sénateurs de Dordogne ont voté contre ce texte qui a peu de chance d'entrer en vigueur.

Le texte a été adopté 163 voix pour, 114 contre. Photo d'illustration
Le texte a été adopté 163 voix pour, 114 contre. Photo d'illustration © Maxppp - Alexis Sciard

Dordogne, France

Le Sénat a adopté ce mardi 29 octobre la proposition de loi pour interdire les signes religieux aux accompagnants en sortie scolaire. Cette loi a été déposée par la sénatrice Les Républicains Jacqueline Eustache-Brinio. Le texte a été approuvé en première lecture avec 163 pour et 114 voix contre

Parmi les votes opposés à cette interdiction, ceux des deux sénateurs Périgourdins : le socialiste Claude Bérit-Débat et le sénateur LREM Bernard Cazeau

Les 23 sénateurs de la majorité ont voté contre le texte car le gouvernement est opposé à une nouvelle loi sur le port du voile. Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education, a rappelé sa position. Il estime que ce texte est "contre-productif"

Cette loi n'a pratiquement aucune chance d'entrer en vigueur car le texte même s'il a été approuvé par le Sénat, doit passer par l'Assemblée nationale. Or, les députés LREM sont majoritaires dans l'hémicycle et ils ne voteront pas le texte. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu