Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Les syndicats agricoles berrichons dépités après l'annonce de la ratification du CETA

-
Par , France Bleu Berry

Par 266 voix contre 213, le CETA a été adopté par les députés ce mardi 23 juillet. Une nouvelle qui met en colère l'intersyndicale agricole, fermement opposé à cet accord commercial entre l'Union européenne et le Canada.

L'Assemblée nationale
L'Assemblée nationale © Radio France - Noémie Bonnin

Châteauroux, France

C'est acté : les députés français ont voté pour le CETA, cet accord commercial controversé qui met en place de nouvelles règles concernant les échanges entre l'Union Européenne et le Canada.

En Berry, Nicolas Forissier, député LR dans l'Indre, a voté contre ce texte. Les députés du Cher Nadia Essayan (Modem) et François Cormier Bouligeon (LREM) ont voté pour. Leurs collègues LREM, François Jolivet (Indre) et Loic Kervran (Cher) se sont abstenus. 

Une ratification qui met en colère Mathieu Naudet, président des Jeunes Agriculteurs de l'Indre : "Je suis profondément déçu. Ce qui ont voté pour sont des irresponsables. On nous dit qu'il faut faire des efforts, que l'agriculture française doit respecter tout un tas de normes, et on va signer un accord avec des pays qui font l'inverse !" 

De son côté, la confédération paysanne appelle à poursuivre la lutte : "On va trouver d'autres moyens d'action. Voter pour, c'est ne pas avoir une grande considération pour l'agriculture française. J'espère qu'on va réussir à faire bouger les lignes" annonce Jean-Paul Chauvelot, membre du syndicat dans le Cher.

Le député François Jolivet, qui s'est abstenu, dit comprendre les inquiétudes des agriculteurs berrichons : "Je ne vais pas voter contre l'exportation des foies gras, des fromages ou encore des produits industriels qui créent des emplois. Mais je n'oublie pas que je suis élu d'une zone intermédiaire agricole qui a des craintes des conséquences du CETA et espère beaucoup de la nouvelle PAC... C'est pour exprimer ses réserves que je me suis abstenu."

Choix de la station

France Bleu