Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Les syndicats dénoncent un climat social délétère à la mairie de Saint-Étienne

lundi 28 mai 2018 à 19:16 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

La CFDT, la CFTC, la CGT et FO dénoncent un manque de dialogue social au sein de la Ville. Un mépris des syndicats et, au-delà, de l'ensemble des 3 300 employés municipaux de la Ville.

CFDT, CFTC, CGT et FO se sont unis pour dénoncer le manque de dialogue social au sein de la Mairie
CFDT, CFTC, CGT et FO se sont unis pour dénoncer le manque de dialogue social au sein de la Mairie © Radio France - Mathilde Montagnon

Saint-Étienne, France

Les syndicats de agents municipaux de la ville de Saint-Etienne ont boycotté le CTP (le comité technique paritaire) prévu ce lundi. Une réunion qui regroupent les syndicats et les élus et qui doit discuter de l'organisation du travail des employés municipaux.  La CFDT, la CFTC, la CGT et FO dénoncent un manque de dialogue social au sein de la Ville, un mépris des syndicats et, au-delà, de l'ensemble des 3 300 employés municipaux de la Ville. La goutte qui a fait déborder le vase, c'est la volonté de la mairie de réduire le nombre de sièges réservés aux syndicats dans ce CTP. Ils pourraient passer de 12 à 10.

Pour Dominique Sintes de la CFDT,  de nombreux agents souffrent d'un mal-être au travail sans parler de tout ces directeurs qui ont demandé leur mutation et qui ont quitté la Ville. "Il y a une organisation qui est oppressante. Cette pression, les agents ne peuvent plus la supporter. Elle est permanente. Sans dialogue". Un dialogue social absent et un mépris des organisations syndicales dénonce Olivier Karagueuzian, secrétaire général Force ouvrière des municipaux de Saint-Etienne "ils nous prennent pour des imbéciles. On est déconsidérés. C'est du déni envers les syndicats. Ça s'est détérioré il y a un an, un an et demi, depuis l'arrivée du nouvel adjoint au personnel qui est Mme Buffard".  

Reportage de Mathilde Montagnon

Pour Christine Vallas, secrétaire générale de la CFTC à la mairie, la démission successive des titulaires du poste de directeur général est un signe qui ne trompe pas. "Depuis le début de ce mandat, on en est à notre quatrième DG, donc on peut se poser des questions sur l'organisation. On a des agents qui sont mal. On a des directeurs qui ne retrouvent plus leur positionnement. Les ordres tombent d'en-haut. Il y a eu une première vague, ça a été très dur pour les cadres. Puis là, ça redescend petit à petit sur l'ensemble des employés municipaux même sur les exécutants. On a l'impression qu'il n'y a pas de pilote dans l'avion". 

Christine Vallas secrétaire générale de la CFTC à la Mairie.

Les syndicats qui estiment qu'ils ont rencontré seulement trois fois le Maire depuis son élection alors que le rythme d'une réunion par trimestre avait été évoquée au début du mandat.