Politique

Alsace : les visites remarquées de François Mitterrand, mort il y a 20 ans

Par France Bleu Alsace, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass jeudi 7 janvier 2016 à 19:03

Le couple Mitterrand-Kohl en novembre 1989 au Conseil de l'Europe à Strasbourg
Le couple Mitterrand-Kohl en novembre 1989 au Conseil de l'Europe à Strasbourg

On commémore ce vendredi 8 janvier le 20e anniversaire de la mort de François Mitterrand. Président de la République, il est venu à plusieurs reprises en Alsace, notamment pour un conseil européen, à Strasbourg, les 8 et 9 décembre 1989, juste après la chute du mur de Berlin.

En Alsace, c'est avant tout au couple Mitterrand - Kohl que l'on pense quand on évoque l'ancien chef d'Etat décédé le 8 janvier 1996. Couple qui s'est illustré lors d'un conseil européen à Strasbourg, les 8 et 9 décembre 1989. Quelques jours avant, le 22 novembre, en tant que président du Conseil, le chef de l'Etat s'était adressé, déjà, à Strasbourg, aux parlementaires européens. Le Parlement siégeait alors dans l'hémicycle du Conseil de l'Europe. A la tribune, il avait évoqué les grands bouleversements en cours en Europe de l'Est et salué la Chute du Mur, le 9 novembre 1989 à Berlin.

Président jusqu'en mai 1995, François Mitterrand a prononcé devant le Parlement européen, à Strasbourg, l'un de ses derniers discours officiel, c'était le 17 janvier 1995. Il invitait les députés à combattre la montée des nationalismes.

Mitterrand s'adresse au Parlement européen le 17 janvier 1995

Autre voyage notable en Alsace, celui du 22 novembre 1984. Les élus strasbourgeois, dont le maire, Marcel Rudloff, boycottent sa visite, vexés de voir attribuer à Grenoble l'accélérateur de particules promis à leur ville, le synchrotron. Catherine Trautmann, ancien maire socialiste de Strasbourg, s'en souvient très bien. Elle a par la suite accompagné trois ténors de la droite alsacienne, Marcel Rudloff, Daniel Hoeffel et Hubert Haenel, à l'Elysée, en 1985, pour qu'ils se réconcilient avec le président Mitterrand, qui avait été très affecté par ce geste de protestation:

L'affaire du synchrotron laissera des traces, se rappelle Catherine Trautmann

En 1989, Catherine Trautmann, brièvement secrétaire d'état de Mitterrand en mai et juin 1988, en charge des  personnes âgées et handicapées, gagne la mairie de Strasbourg, à la grande surprise de François Mitterrand. Il ne s'y attendait pas. Il restera muet face à cette annonce, alors qu'à l'Elysée son équipe se réjouit. Par la suite, il soutiendra Catherine Trautmann, premier magistrat de 1989 à 1997, dans plusieurs dossiers phares, comme la défense du siège du Parlement européen et la construction de la ligne à grande vitesse Paris-Strasbourg.

Mitterrand et l'élection de Catherine Trautmann à la mairie de Strasbourg

>>> A lire aussi : François Hollande rend un premier hommage à François Mitterrand, mort il y a 20 ans.

Partager sur :