Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Levallois-Perret : le dernier conseil municipal de l'ère Balkany

-
Par , France Bleu Paris

Lors du dernier conseil municipal de l'ère Balkany à Levallois-Perret, Isabelle Balkany, maire par intérim, a assuré le show ce mercredi. Elle a présidé ce conseil sans son mari Patrick Balkany, sorti de prison ce mercredi et affaibli. Une page se tourne à la mairie de Levallois.

Isabelle Balkany a présidé le dernier conseil municipal de l'ère Balkany ce jeudi, sans son mari, Patrick.
Isabelle Balkany a présidé le dernier conseil municipal de l'ère Balkany ce jeudi, sans son mari, Patrick. © Radio France - Bradley De Souza

Clap de fin à la mairie de Levallois. Après 31 ans de mandat, Patrick et Isabelle Balkany se retirent de la vie politique. "Enfin nous serons toujours là. Moi j'ai toujours bossé donc là je ne suis pas prêt de m'arrêter", tient à souligner Isabelle Balkany. La salle du conseil municipal était pleine à craquer, de journalistes et de Levalloisiens, curieux d'un soir. Mais surtout curieux d'assister au dernier conseil de l'ère Balkany, sans Patrick.

Une page se tourne

"Vous savez lorsque vous lisez un livre, vous tournez les pages, et puis il y a une autre page", souligne Isabelle Balkany. Celle qui a toujours été la première adjointe de son mari, Patrick, assurait l'intérim alors qu'il était en prison. Le maire (LR) Patrick Balkany avait été condamné en première instance à quatre ans de prison pour fraude fiscale et cinq ans pour blanchiment aggravée. Incarcéré depuis septembre dernier, soit depuis cinq mois, ses proches s'alarmaient de son état de santé. Ce mercredi, la cour d'appel de Paris a décidé de le libérer pour "raisons médicales". Pour le plus grand bonheur d'Isabelle Balkany.

Patrick doit marcher, il doit se remettre en forme - Isabelle Balkany

Avant ces épisodes judiciaires, Patrick Balkany s'était emparé de la mairie de Levallois en 1983 jusqu'en 1995. Puis, le maire de Levallois l'a reprise en 2001. Il voulait même briguer un sixième mandat. "On a tout fait pour nous empêcher de continuer dans la vie politique", déplore Isabelle Balkany. La maire par intérim, a d'ailleurs, assuré le show ce mercredi lors du conseil municipal, fustigeant ses adversaires avec son franc-parler. Mais avant de commencer la séance, l'édile a lu une lettre de Patrick. Une histoire d'amour qui lie son mari à la ville de Levallois. Le public a applaudi. Puis la maire a donné des nouvelles de son époux. "Patrick doit marcher, il doit se remettre en forme".

Dissocier le maire de ses "histoires personnelles"

À la mairie, les Levalloisiens, pour la plupart se sont montrés tristes du départ des Balkany. "Ils ont fait beaucoup de bonnes choses pour la ville et ses histoires restent personnelles. Ce qui compte c'est ce qu'il fait pour la ville depuis 35 ans", raconte Nine, une habitante. De son côté Sofia 22 ans est catégorique "Ses affaires ça reste ses affaires. Il y a un centre sportif, le marché avait brûlé et une semaine après il y en avait un autre. Levallois est une bonne ville pour les jeunes", raconte la jeune femme.

Les Balkany sont soupçonnés d'avoir dissimulé 13 millions d'euros d'avoirs au fisc entre 2007 et 2014, notamment deux somptueuses villas, Pamplemousse à Saint-Martin et Dar Guycy à Marrakech. La cour d'appel devra rendre sa décision le 4 mars prochain pour le volet fraude fiscale et le 22 avril prochain pour le volet blanchiment de fraude fiscale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu