Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lille : Martine Aubry et Stéphane Baly ne partiront pas ensemble pour le second tour

-
Par , France Bleu Nord

La maire de Lille et son équipe annoncent ce samedi soir qu'elles ne fusionneront pas avec la liste écologiste de Stéphane Baly. Une première depuis 2001.

Martine Aubry (PS), Stéphane Baly (EELV) et Violette Spillebout (LREM)
Martine Aubry (PS), Stéphane Baly (EELV) et Violette Spillebout (LREM) © Radio France - Cécile Bidault, Stéphane Barbereau, François Cortade

Dans un communiqué, Martine Aubry et son équipe annoncent ce samedi soir qu'il n'y aura pas de fusion entre sa liste et celle portée par le candidat écologiste Stéphane Baly. "Jeudi soir dernier, nos équipes se sont réunies, comme nous l'avions souhaité. Depuis, et malgré nos relances, Lille Verte 2020 n'a pas donné suite à cette première rencontre. Nous en prenons acte", peut-on lire.

Une triangulaire à Lille

Au cœur de ce désaccord : le nombre de sièges, unique point de négociations ce jeudi lors d'une réunion entre les deux listes. Stéphane Baly nous confirme que son équipe a demandé une répartition à la proportionnelle stricte. L'équipe de Martine Aubry, elle, souhaitait une majorité majorée. "Nous sommes arrivés en tête au premier tour", justifie Arnaud Deslandes, membre de la liste. Fin de discussion. 

Martine Aubry a voulu partir seule. Elle perdra seule. - Stéphane Baly

Après quoi, explique Arnaud Deslandes : "Nous n'avons reçu aucune réponse à nos sollicitations depuis hier [vendredi]. L'équipe de Stéphane Baly nous avait indiqué qu'elle devait d'abord parler du projet de fusion avec ses militants". Faux et mensonger rétorque Stéphane Baly que France Bleu Nord a pu joindre : "J'ai des SMS qui prouvent le contraire. Ce samedi à 18h47, je reçois un texto pour une demande de rencontre. À 19h05, j'apprends qu'elle met fin unilatéralement à une possible fusion".

Pour la première fois depuis 2001, les Verts et le PS ne fusionneront pas au second tour des municipales. "Cette annonce, c'est aussi une manière pour nous d'acter le début de la campagne", indique l'équipe de Martine Aubry. Du côté des Verts, on espère encore une victoire après le second tour des municipales et un faible écart de 5 points : 29% pour Martine Aubry ; 24% pour Stéphane Baly. 

Ils affronteront la candidate LREM, Violette Spillebout, arrivée troisième avec un peu plus de 17%, première candidate à avoir déposé son dossier en préfecture pour le second tour des municipales le 28 juin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu