Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limoges : la communauté urbaine penche plus que jamais à droite

-
Par , France Bleu Limousin

Ce sera le 3ème tour des élections municipales pour Limoges et ses voisines : l'élection du président de la communauté urbaine Limoges Métropole, le 8 juillet. Depuis dimanche soir, les tractations et les pronostics vont bon train et la droite se rapproche de plus en plus du fauteuil.

Guillaume Guérin, bras droit du maire de Limoges, est en bonne place pour remporter la présidence de la communauté urbaine Limoges Métropole
Guillaume Guérin, bras droit du maire de Limoges, est en bonne place pour remporter la présidence de la communauté urbaine Limoges Métropole © Radio France - Jérôme Edant

S'installer dans le fauteuil de président de la communauté urbaine de Limoges (CU). L'enjeu est gros car les compétences de Limoges Métropole sont désormais très importantes : développement économique, plan de déplacement et transports sur tout le territoire, voirie, etc... Voilà pourquoi la CU fait l'objet de convoitises. Et la droite pourrait bien faire pencher la balance en sa faveur cette fois-ci, elle à qui la présidence avait échappé en 2014 (à l'époque, Limoges Métropole était une communauté urbaine) dans la foulée de la victoire à Limoges.

S'il ne le confirme toujours pas officiellement, Guillaume Guérin - le bras droit du maire de Limoges - vise ce fauteuil de président et fait certainement des comptes minutieux depuis dimanche soir.

Il faut 38 voix sur 74 pour prendre la présidence

Les chiffres sont là : la CU compte 74 conseillers communautaires issus des 20 communes membres, il faut donc 38 voix pour être élu président. Les élus de droite limougeauds disposent déjà de 30 sièges, auxquels on peut certainement ajouter les voix des élus de Couzeix et très probablement les votes de la nouvelle majorité de Panazol, conduite par un membre du parti Les Républicains. Avec cette addition, la majorité serait largement atteinte et la présidence de la communauté urbaine passerait à droite. 

Seul adversaire plus ou moins désigné : Gilles Bégout, le maire divers gauche d'Isle, qui devra lui aussi additionner les voix. Mais pour l'instant la projection en sa faveur est un peu maigre. 

Malgré ces comptes de précisions, dans chaque camp les uns et les autres que l'enjeu n'est pas politique mais que seul compte l'intérêt communautaire, et chacun prône une gouvernance apaisée. Il n'empêche que la présidence, tout le monde la veut.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu