Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limoges : le RN n'a pas réussi à constituer de liste pour les municipales

-
Par , France Bleu Limousin

Le RN est hors jeu pour les municipales à Limoges : il ne présentera pas de liste, n'ayant pas réussi à trouver 55 candidats. Selon les responsables du RN en Haute-Vienne, il manquait seulement deux femmes pour boucler une liste complète.

Le RN n'a pas réussi à constituer de liste pour les municipales 2020 à Limoges - illustration
Le RN n'a pas réussi à constituer de liste pour les municipales 2020 à Limoges - illustration © Radio France - Nathalie Col

Le RN ne participera pas aux municipales 2020 à Limoges. Le parti de Marine Le Pen n'a pas réussi à constituer une liste complète pour se présenter aux élections. Selon Albin Freychet, le responsable départemental du RN qui souhaitait conduire cette liste, il manquait seulement deux femmes sur 55 candidats pour boucler la liste.

Pas de liste RN malgré de bons scores électoraux

Cet échec confirme la difficulté que rencontre l'extrême droite pour s'implanter à Limoges, malgré de bons scores électoraux : 17 % aux dernières municipales, 11 % à la présidentielle et à nouveau 17 aux européennes l'année dernière. Le Rassemblement National a bel et bien un électorat dans la ville de Limoges mais cette situation montre bien une chose : on ne transforme pas si facilement une base d'électeurs en base militante.

Un vivier insuffisant pour alimenter deux liste d'extrême-droite

Pour sa défense, le RN explique que le parti vient de se reconstruire dans le département et, qu'en parallèle, l'ex responsable départemental - Vincent Gérard, conseiller municipal sortant mais écarté du parti - a constitué sa propre liste, soutenue par le Parti Chrétien Démocrate. Le RN y voit un travail de sape. Mais là encore, c'est une preuve que le vivier de sympathisants n'est pas suffisant pour remplir deux listes d'extrême-droite à Limoges.

Une question se pose maintenant une question : l'électorat du RN, très légitimiste et donc attaché aux couleurs officielles du parti, va-t-il se reporter sur la liste de Vincent Gérard ? En tous cas, pas le responsable départemental Albin Freychet : il annonce d'ores et déjà qu'il votera "blanc" aux élections.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu