Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lionel Camblanne : "Tout ça pour ça !"

-
Par , France Bleu Gascogne
Seignosse, France

L'élu de droite reste le maire de Seignosse après un feuilleton qui a duré plusieurs semaines. A l'issue du second tour des élections municipales il est réélu avec 55,44 des suffrages. la liste d'opposition de gauche menée par Eric Courreau rassemble 44,56% des voix.

Lionel Camblanne (veste marron) et son équipe lors d'un meeting de campagne
Lionel Camblanne (veste marron) et son équipe lors d'un meeting de campagne © Radio France - Nelly Assénat

Il est réélu maire sans aucun problème, mais portant Lionel Camblanne est déçu. 

"Evidemment je suis content que les Seignossais me renforcent leur confiance. Après... tout ça pour ça ! (...)  La commune a été bloquée pendant plus de six mois pour rien. A part perdre du temps c'est tout ce que cela apporté (...) C'est pas parce qu'il y a quatre personnes qui décident de monter une fronde que cela représente l'image de l'ensemble des Seignossais". 

"Tout ça pour ça !", Lionel Camblanne

Rappel des faits : depuis plusieurs mois certains élus de la majorité se sont désolidarisés de leur maire Lionel Camblanne ce qui a provoqué le blocage du conseil municipal. Pour sortir de cette situation 13 élus de la majorité ont démissionné en août dernier afin de provoquer l'organisation de nouvelles élections. Lionel Camblanne a donc remis son fauteuil de maire en jeu, face à deux listes : celle de ses dissidents, et celle de l'opposition plus "classique" de gauche.   

Lionel Camblanne avait raté sa réélection de peu dès le premier tour dimanche 22 novembre, à 18 voix près. Lors de ce second tour dimanche 28 novembre il arrive en tête avec 55,44% des suffrages exprimés contre 44,56% à la liste d'opposition de gauche menée par Eric Courreau. Une liste qui a d'ailleurs fait le choix de ne pas fusionner avec la troisième liste, celle des dissidents de Lionel Camblanne emmenée par Virginie Lairy. " C'est un choix que j'assume", explique Eric Coureau. "Le groupe voulait aller jusqu'au bout, on a choisi (...) Les Seignossais aussi ont choisi. Il faudra quand même qu'il (sous-entendu : Lionel Camblanne) travaille un peu plus avec tous les élus. Il m'a dit qu'il n'y aurait pas de problèmes". 

"Il faudra que Lionel Camblanne travaille avec tous les élus", Eric Courreau

A noter que pour ces élections les Seignossais ne se sont pas rués pas en masse vers les urnes puisque la participation est de 56.86% lors du second tour. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess