Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lisette Pollet, première députée RN de Montélimar : "il va falloir que je me montre à la hauteur"

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Pour la première fois, le RN envoie une députée de la Drôme à l'Assemblée nationale. Lisette Pollet, largement élue dimanche, ne réalise pas encore complètement ce qui lui arrive.

Lisette Pollet est la nouvelle députée de Montélimar
Lisette Pollet est la nouvelle députée de Montélimar - France Bleu - France 3 matin

Plus de 57% des voix. Lisette Pollet a été largement élue ce dimanche sur la 2e circonscription de la Drôme, celle de Montélimar face au candidat de la Nupes et militant France Insoumise Gilles Reynaud. Elle est la première députée du Rassemblement national dans la Drôme. Elle était notre invitée ce lundi matin.

Première députée de votre parti en Drôme-Ardèche, est-ce une responsabilité supplémentaire ?

Lisette Pollet : Oui. Oui, parce que les gens m'ont fait confiance en m’élisant. Donc, comme je le disais hier : il va falloir que je me montre à la hauteur.

Vous réalisez ce qui vous arrive? 

Lisette Pollet : Pas encore, parce que c'est vrai que je ne m'y attendais vraiment pas ! Tout le monde avait dit que c'était prenable. Mais c'est vrai qu'on a eu tellement de déconvenues que je suis restée sur ma réserve. Comme à chaque fois, je pense qu'il va me falloir quelques jours avant de réaliser. Jordan Bardella [président national du RN] m'avait dit : tu es déléguée départementale, conseillère régionale, il faut que tu montres l'exemple. Donc j'y suis allée. J'espérais trouve une pépite drômoise, ça ne s'est pas fait. Du coup, je me suis lancée dans l'aventure. 

Conseillère régionale, justement, depuis à peine un an, vous allez devoir démissionner, est-ce un regret ?

Lisette Pollet : Non, pas du tout. Je n'ai pas de regrets. On fait toujours des choix dans sa vie personnelle ou autre. Ce n'est pas un regret, c'est un parcours de vie. Donc je suis fière du parcours que j'ai accompli.

Comment expliquez-vous que cette fois vous ayez réussi à décrocher ce poste de député ?

Lisette Pollet : Cela ne tient pas spécialement qu'à moi parce que je suis toute petite comme les électeurs. Donc je pense que c'est déjà à l'étiquette du RN. On est restés fidèles à notre ligne de conduite. On n'a pas fait d'alliance, on est restés fidèles à ce qu'on est. Et puis, je pense que les électeurs ont eu envie de dire : on va essayer, on verra si c'est bon. En général, nous essayer, c'est nous adopter. Donc voilà un challenge pour moi de transformer l'essai. 

Une députée parmi 89 au sein du groupe RN, suivrez-vous le chef ou vous ferez-vous entendre ?

Lisette Pollet : Le chef a toujours raison, non ? Je rigole, mais non ! Vous savez, c'est un petit peu comme à la région. Je pense que le fonctionnement va être le même. Notre président de groupe nous écoute. On fait des propositions, parfois on n'est pas d'accord et puis la majorité l'emporte. Je pense que ce sera le même fonctionnement. Je pense que Marine a prouvé qu'elle avait raison tout au long de sa carrière et de différentes élections. C'est une visionnaire. J'ai rejoins le Rassemblement national parce que c'était Marine et je me reconnaissais dans son discours.

Quelle va être votre première action en tant que députée ?

Lisette Pollet : Hier, on m'a beaucoup sollicité. Mais je pense que remettre de l'argent au niveau de l'hôpital, c'est important parce qu'il faut des bras mais il faut aussi des sous. Moi, dans ma famille, j'ai des infirmiers et c'est vrai que c'est le nerf de la guerre.

Vous vous attendez à un mandat difficile ?

Lisette Pollet : Rien n'est jamais facile mais comme dans la vie de tous les jours. Donc, il va falloir cravacher.

►A revoir - Lisette Pollet, invitée de France Bleu Drôme Ardèche ce lundi 20 juin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess