Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire : dialogue impossible entre Sophie Robert (FN) et Jean-Louis Gagnaire (PS)

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Saint-Étienne, France

Sophie Robert, présidente du FN dans la Loire, et Jean-Louis Gagnaire, député socialiste et soutien d'Emmanuel Macron, ont débattu au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle sur France Bleu Saint-Étienne Loire.

Sophie Robert, présidente du FN dans la Loire, invitée de France Bleu Saint-Étienne Loire ce lundi matin face à Jean-Louis Gagnaire, député socialiste et soutien d'Emmanuel Macron.
Sophie Robert, présidente du FN dans la Loire, invitée de France Bleu Saint-Étienne Loire ce lundi matin face à Jean-Louis Gagnaire, député socialiste et soutien d'Emmanuel Macron. © Maxppp -

Jean-Louis Gagnaire, député socialiste de la Loire et soutien d'Emmanuel Macron et Sophie Robert, le présidente du FN dans la Loire ont débattu ce lundi matin, au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle qui a vu leurs candidats arriver en tête et se qualifier pour le second tour.

Le vote frontiste progresse très nettement dans le département de la Loire en cinq ans. Marine Le Pen enregistre 6.000 voix de plus qu'au premier tour de 2012. Pour Sophie Robert, c'est le signe que Marine Le Pen est la "candidate du peuple" et donc logiquement la favorite face à un Emmanuel Macron "candidat du mondialisme" et le "chouchou des grands" dit-elle.

Marine Le Pen est une "illusion" riposte Jean-Louis Gagnaire alors que, selon lui, Emmanuel Macron "représente l'avenir et une nouvelle manière de faire de la politique" . Son soutien ligérien souligne également l'absence de membres du Front national dans les bureaux de vote de la Loire dimanche 23 avril lors du premier tour. "Il y avait cinq représentants du FN dans les bureaux de Saint-Étienne hier" s'indigne-t-il, "ça montre bien que ce parti est une illusion, une illusion dangereuse pour les Français et pour la France".

"Le vote FN n'est malheureusement pas une nouveauté dans la Loire", Jean-Louis Gagnaire, soutien d'Emmanuel Macron

"Le vote FN n'est malheureusement pas une nouveauté dans la Loire", se désole Jean-Louis Gagnaire, soutien d'Emmanuel Macron. "En 1995, Jean-Maire Le Pen était en tête avec 33,5% donc c'était un meilleur score que Marine Le Pen aujourd'hui. Et au 2e tour, Lionel Jospin avait fait +55% !" rajoute-t-il. "_Donc on voit bien que c'est traditionnel dans la Loire, on est un département qui a beaucoup souffert. Il faut savoir voir les problèmes qui ont pu se poser dans les reconversions d'industries. La question des incivilités, des insécurités sont entendues par Emmanuel Macron, mais pas de manière démagogique. Il n'y a pas de baguette magique, c'est là la grande différence entre le camp des Républicains et des démocrates, contre une populiste qui dit une chose et son contraire et qui vt de la politique depuis quand même trop longtemps" c_onclut Jean-Louis Gagnaire.

Marine Le Pen assure "la protection de la France, la liberté contre les élites et les grosses finances" - Sophie Robert, présidente du FN dans la Loire

L'image de populiste que l'on affuble à sa candidate, c'est "le mépris" pour Sophie Robert, soutien de Marine Le Pen dans la Loire, "le mépris des élites. [Ce vote FN], c'est juste le peuple qui s’exprime, le peuple qui a l'espoir de retrouver un petit peu de pouvoir d'achat, un petit peu de sécurité" affirmeSophie Robert, pour qui Marine Le Pen assure "la protection de la France, la liberté contre les élites et les grosses finances".

De quoi faire enrager Jean-Louis Gagnaire qui rappelle que Marine Le Pen a été soupçonnée d'avoir sous évaluer son patrimoine et serait sous le coup de deux deux procédures de redressement fiscal. Ils pourraient lui valoir d'être assujettie à l'impôt sur la fortune (ISF) selon des informations révélées en mars par le journal Le Monde.

↓ 📻 Débat à réécouter en intégralité ↓

Le débat a été houleux entre les deux soutiens ligériens des candidats qualifiés au second tour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess