Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire : le député LREM Julien Borowczyk est candidat aux élections départementales sur le canton de Montbrison

Garder son siège de député, tout en s'impliquant au niveau départemental. Julien Borowczyk se déclare candidat pour les prochaines élections départementales sur le canton de Montbrison, dans l'espoir d'être élu conseiller départemental.

Le député de la Loire Julien Borowczyk, en 20 mai 2019.
Le député de la Loire Julien Borowczyk, en 20 mai 2019. © Radio France - Tifany Antkowiak

Julien Borowczyk, député En Marche de la sixième circonscription de la Loire, est candidat aux prochaines élections départementales des 20 et 27 juin. Le médecin de profession se présente dans le canton de Montbrison, et assure ce jeudi matin sur notre antenne ne viser qu'un siège de conseiller départemental. Cela lui permettrait, s'il est élu, de garder son siège de député. 

RÉÉCOUTER - Julien Borowczyk, député En Marche de la sixième circonscription de la Loire.

La présidence du département ? "Ce n'est pas stricto sensu mon ambition"

"Je vise une élection en tant que conseiller départemental pour donner ma vision des choses. Avec mon équipe, nous souhaitons impulser des innovations, expérimentations et être au service des gens au jour le jour et c'est le cas de tous les candidats de la majorité présidentielle", explique le député. "Je ne peux pas cumuler la présidence du département et un siège de député. C'est une question qu'on se posera plus tard éventuellement."

La présidence du Département, "ce n'est pas stricto sensu mon ambition", ajoute Julien Borowczyk. "J'ai un poste de député que j'assumerai jusqu'au bout du mandat. Je m'y suis engagé auprès de mes électeurs et c'est important de garder cette confiance avec les électeurs. Donc non, je n'ai pas cette idée-là, même si très clairement, il ne vous aura pas échappé que j'ai pu être en dissensions fréquentes avec le président sortant sur plusieurs dossiers comme les aides à domicile par exemple."

Appliquer au niveau local, "ce qu'on fait avec le gouvernement"

Selon le député du Forez, le bilan de Georges Ziegler, actuel président du conseil départemental et candidat à sa réélection, n'est pas satisfaisant. "Je pense qu'il y a eu des erreurs de jugement et je ne veux pas accréditer la politique qui a été menée. On n'est pas aujourd'hui dans une marche en avant sur le département, alors qu'on a besoin de sortir du Covid par le haut, avec de la positivité, avec des propositions et de l'innovation."

Julien Borowczyk souligne aussi qu'après l'échec des municipales pour le parti présidentiel, les élections départementales sont une opportunité pour tenter de faire exister En marche à tous les échelons territoriaux. "A titre personnel, dit-il, c'est important pour moi parce que ça permet d'appliquer ce que l'on a fait depuis déjà quatre ans avec le gouvernement et pour le territoire."

Une entente avec le centre-droit ?

Pour ces élections départementales, Julien Borowczyk espère bien que la majorité présidentielle qu'il représente pourra s'entendre au niveau local avec l'UDI de Lionel Boucher ou encore le mouvement Agir du maire de Roche-la-Molière Eric Berlivet. 

Le député salue aussi le travail de conseillers départementaux sortants comme Pierre Véricel (élu sur le canton de Feurs) ou Véronique Chaverot (élue sur le canton du Coteau). Des territoires, dit-il, "où l'on peut travailler en bonne intelligence." Une formule dont les deux intéressés se disent "surpris". Ils précisent, dans un communiqué, n'avoir "jamais eu à ce jour de contact" avec Julien Borowzyk. Pierre Véricel et Véronique Chaverot se disent "fiers d'appartenir à la majorité départementale sortante" et affirment leur soutien à Jean-Yves Bonnefoy et Annick Brunel, conseillers départementaux sortants sur le canton de Montbrison et donc adversaires de Julien Borowzyk pour les prochaines élections.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess