Politique

Loire : les communes de Chalmazel et Jeansagnière se marient pour faire des économies

Par Rémi Brancato, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu vendredi 1 janvier 2016 à 16:14

Les maires des deux communes à Jeansagnière
Les maires des deux communes à Jeansagnière © Radio France - Mahauld Granier

Le département de la Loire ne compte plus que 326 communes. Depuis le 1er janvier, Chalmazel et Jeansagnière ne font plus qu'une : Chalmazel-Jeansagnière est née. C'est la seule fusion opérée dans le département.

Désormais Chalmazel et Jeansagnière ne font plus qu'une. La commune de Chalmazel-Jeansagnière réunira son premier conseil municipal le 9 janvier prochain pour élire son maire. A priori, c'est le maire de Chalmazel, Valéry Gouttefarde qui devrait en prendre la tête. La maire de Jeansagnière, Sabine Cheramy, n'est pas candidate. Elle devrait rester maire délégué à Jeansagnière et adjointe de la commune nouvelle.

Si les deux communes ont choisi de se rapprocher, c'est avant tout pour faire des économies. Dans une commune, certains coûts sont incompressibles. Alors les deux conseils municipaux ont décidé d'en mettre un maximum en commun. Valéry Gouttefarde entend ainsi "renégocier des contrats [avec des tarifs] plus avantageux" :

"On va faire des économies (...) sur les contrats d'assurance, de livraison de fuel, de gaz, comme le font les grosses collectivités. Dans les petites communes, nous n'avons pas les services techniques pour nous aider à faire ça."

Ecoutez le maire de Chalmazel, Valéry Gouttefarde.

Avec la fusion, les deux communes obtiennent surtout un engagement de l'Etat : la DGF, la dotation globale de fonctionnement ne baissera pas pendant 3 ans. Avec les économies réalisées, Valéry Gouttefarde veut "faire de l'investissement et empêcher les impôts d'augmenter". Il prévoit aussi de conserver tous les postes d'agents municipaux des deux communes.

Partager les responsabilités

Le nouveau conseil municipal va compter 18 membres : les 11 conseillers municipaux de Chalmazel et les 7 de Jeansagnière. L'équipe sera donc plus importante et la maire de Jeansagnière, Sabine Cheramy, espère obtenir de l'aide :

"Aujourd'hui, je suis obligée de monter moi-même les dossiers, ce n'est pas toujours évident. [Avec la fusion] on partagera de plus en plus les responsabilités"

Avec 9000 hectares, la nouvelle commune est aussi désormais la plus étendue du département de la Loire et elle compte 486 habitants, 403 Chalmazellois et 83 Montagnards, c'est le nom des habitants de Jeansagnière. 

De nombreux points communs

Pour eux, pas de difficulté : "plus on est de fous, plus on rit" s'amuse Christiane Murat, gérante du Créneau, hôtel restaurant dans le bourg de Chalmazel. Elle dit avoir l'habitude de servir des Montagnards, qui viennent au marché de Chalmazel. La seulle différence qu'elle note est politique :

"Les trois quarts des habitants de Jeansagnière sont socialistes et nous, on est plutôt de droite. Mais ça ne nous gêne pas!"

Les habitants des deux communes sont déjà prêts pour le mariage, Rémi Brancato.

Effectivement au second tour des régionales, au mois de décembre, Chalmazel a voté à 38,97% pour le candidat Les Républicains Laurent Wauquiez tandis que Jeansagnière plaçait en tête le socialiste Jean Jack Queyranne, avec 27,8% des voix. Mais les maires des deux communes insistent surtout sur les liens et les points communs : "le code postal 42920, l'école et une vallée commune, celle du Lignon, avec un pont qui nous lie!" Pour les habitants, pas de bouleversement à l'horizon au quotidien. Les enfants de Jeansagnière fréquentent d'ores et déjà l'école de Chalmazel, depuis 1992.

En France, en tout, 279 communes nouvelles sont nées. 988 ont disparu avec parfois des fusions à 3, 4 voire 5 ou 6 communes.

Partager sur :