Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Louis Aliot déclare la guerre à "la voyoucratie" à Perpignan

-
Par , France Bleu Roussillon

Première sortie très symbolique pour le nouveau maire de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Ce lundi, Louis Aliot s'est rendu à la cité des Oiseaux, quartier fortement touché par les trafics de drogues, où il s'est engagé à éradiquer "la voyoucratie" de la ville.

La cité des Oiseaux est devenue un endroit sensible de Perpignan.
La cité des Oiseaux est devenue un endroit sensible de Perpignan. © Radio France - Marie-Hélène Hérouart

"C'est la République qui ne s'applique plus dans ce quartier". Louis Aliot a dénoncé l'insécurité dans la cité des Oiseaux à Perpignan lors de sa première sortie publique. 

La résidence, en proie aux trafics de drogues, est dirigée par des gangs. Une situation invivable pour ses habitants. Par peur des représailles, ils sont d'ailleurs nombreux à refuser de s'exprimer. " À partir de 22 heures, on ne peut plus sortir. Je me suis déjà fait agresser", confie à demi-mot une habitante. 

Louis Aliot menace de porter plainte

Pour lutter contre la délinquance dans le quartier, le nouveau maire de Perpignan prévoit de créer un conseil de sécurité municipale d'ici fin septembre. Objectif : "éradiquer la voyoucratie de nos quartiers".

L'élu interpelle aussi le nouveau Premier ministre, Jean Castex, qui connaît bien la situation à Perpignan. "C'est une zone de non-droit... Or, c'est l'État qui est en charge de la sécurité publique."

Pour faire évoluer la situation, le nouveau maire de la Ville prévoit d'en discuter avec le préfet des Pyrénées-Orientales, voire de porter plainte contre l'État si rien ne change.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess