Politique

Louis Aliot peut-il gagner à Perpignan dimanche ?

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon jeudi 27 mars 2014 à 18:41

Jean-Marc Pujol et Louis Aliot
Jean-Marc Pujol et Louis Aliot © Radio France - Frédéric Liénard

Après le retrait du candidat socialiste à Perpignan pour le deuxième tour des municipales, certains imaginent déjà que les jeux sont faits. Un sondage donne Aliot perdant à 60/40. Pas si simple. Entre les électeurs de gauche qui resteront chez eux et les Perpignanais qui attendent le changement, Louis Aliot peut encore espérer ravir la ville au maire sortant UMP Jean-Marc Pujol

Après l'annonce mardi du retrait du candidat socialiste Jacques Cresta de la course au deuxième tour des municipales, la question est réccurrente dans les rues de Perpignan : vous pensez qu'Aliot peut gagner ? La question mérite d'être posée car créer un front républicain n'est pas un ticket gagnant pour le maire sortant UMP Jean-Marc Pujol.

Un sondage BFM TV donne ce jeudi soir Jean-Marc Pujol gagnant à 59% contre 41% pour Louis Aliot, mais les sondages se sont sont beaucoup trompés ces derniers temps, notamment sur Perpignan.

Certes le retrait du candidat socialiste a réduit considérablement les chances de Louis Aliot, mais il ne faut pas pas sous-estimer sa capacité à rassembler entre les deux tours.

Pour beaucoup de raisons. D'abord le front républicain est né cette semaine aux forceps, dans la douleur, dans la confusion, sans conviction. Le candidat de gauche s'est retiré sous la pression de Solférino et de certains de ses colisitiers, mais sans l'aval du patron de la région Christian Bourquin, qui dirige à distance les affaires du département. De quoi déboussoler les électeurs de gauche.

On sent quand-même un frémissement à Perpignan depuis mardi : les intellectuels de gauche se mobilisent sur les réseaux sociaux pour tenter de mobiliser les électeurs contre le FN, mais c'est finalement assez marginal. Et ce qu'on entend beaucoup aujourd'hui dans les rues,  "Aliot ou Pujol, c'est bonnet blanc, blanc bonnet... A quoi bon se mobiliser ?"

On l'a vu ce jeudi matin dans le débat qui opposait les deux candidats sur France Bleu Roussillon, il n'y a pas tant de choses qui les opposent. Ils sont finalement d'accord sur de nombreux sujets...

Aucun appel du pied du candidat Pujol aux électeurs de gauche

Ce qui était frappant également c'est que le maire sortant UMP n'est pas du tout alller chercher les électeurs de gauche dans son discours, il n'a absolument pas attaqué le candidat du Front national sur les valeurs, sur le côté idéologique, il s'est adressé à Louis Aliot comme à un candidat tout à fait classique... On sait que Louis Aliot, vice-président du FN, travaille depuis plusieurs années pour dédiaboliser le parti de Marine Le Pen , et à Perpignan, il s'est donné une image de gendre idéal qui finit par séduire dans toutes les couches de la population. On l'a vu en décortiquant les résultats de dimanche,le FN ce n'est plus seulement dans les quartiers populaires : on vote FN partout, dans les quartiers résidentiels, dans le centre ville...

Conclusion : entre les électeurs de gauche déboussolés qui n'ont pas du tout entendu d'appel du pied du maire sortant UMP et les électeurs indécis qui en ont assez du système actuel, il est possible qu'Aliot crée la surprise dimanche soir à Perpignan.

Partager sur :