Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

LREM : Sacha Houlié quitte le bureau exécutif du parti

-
Par , France Bleu Poitou

Dans la soirée, ce lundi 21 septembre, Sacha Houlié, le député La République En Marche de la Vienne, a démissionné du bureau exécutif du parti présidentiel. Il reste toutefois membre de LREM et du groupe parlementaire.

Sacha Houlié, député La République en Marche de la Vienne, invité de France Bleu le 2 septembre 2020.
Sacha Houlié, député La République en Marche de la Vienne, invité de France Bleu le 2 septembre 2020. © Radio France - Fanny Bouvard

Sacha Houlié, député de la Vienne, démissionne ce lundi 21 septembre, du bureau exécutif et de toutes ses responsabilités à La République en Marche. Il était chargé des relations avec les acteurs politiques et sociaux. La direction de LREM précise que Sacha Houlié "n'était pas membre du bureau exécutif, mais un membre invité". Sacha Houlié reste adhérent du parti présidentiel. 

C'est aussi un réveil que je souhaite pour le parti La République en Marche" Sacha Houlié

Sur France Bleu Poitou, ce mardi matin, Sacha Houlié énumère les raisons de son départ. "Ce qui me gêne c'est que l'équipe dirigeante était à mon avis arrivée au bout d'un cycle et qu'il fallait la renouveler pour préparer les futures échéances électorales", explique l'élu poitevin. "Ce qui me gêne aussi, c'est qu'on a pas tiré toutes les conséquences de pourquoi ça n'a pas fonctionné aux municipales. On a parfois voulu porter des idées et ça n'a pas été possible." Il reste donc au parti mais dit souhaiter un "réveil". 

De nombreuses critiques à l'encontre de LREM dans le Poitou

L'ancien socialiste prend donc ses distances. Et il n'est pas le premier à faire ce choix dans le Poitou. Parmi les cinq députés élus en 2017 sous les couleurs de La République en Marche. Jean-Michel Clément, l'élu du sud-Vienne a quitté le groupe parlementaire dès avril 2018, après avoir refusé de voté la loi "asile et immigration" défendu par le gouvernement. 

Au mois de juillet dernier, c'est Guillaume Chiche, le député Deux-Sévrien qui abandonne aussi le groupe LREM pour rejoindre l'opposition. Il reprochait au nouveau gouvernement Jean Castex son manque de clarté. Alors si on fait les comptes sur cinq élus, aux couleurs présidentielles en 2017, seuls deux n'émettent pas la moindre critique à l'encontre du parti. Il s'agit deFrançoise Ballet-Bluqui vient de prendre ses fonctions après avoir remplacé Jacques Savatier, il y a un mois tout juste, et Jean-Marie Fiévet dans le nord Deux-Sèvres.  Les rangs sont de plus en plus clairsemés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess