Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

Lubrizol : Emmanuel Macron "est soit dans le déni, soit il est mal informé", selon Cyrille Moreau (EELV)

Le vice-président de la métropole de Rouen en charge de l'environnement estime qu'il y a bien eu "défaillance" lors de l'incendie à l'usine Lubrizol.

Le vice-président (EELV) de la métropole en charge de l'environnement, Cyrille Moreau, dans les locaux de France Bleu Normandie.
Le vice-président (EELV) de la métropole en charge de l'environnement, Cyrille Moreau, dans les locaux de France Bleu Normandie. © Radio France - Thomas Schonheere

Rouen, France

Selon Emmanuel Macron, en visite surprise mercredi soir à Rouen (Seine-Maritime), il n'y a pas eu de "défaillance des services de l'État" lors de l'incendie à l'usine Lubrizol et chez Normandie logistique. Cyrille Moreau n'a pas la même analyse : "Il est soit dans le déni, soit il est mal informé par les services préfectoraux", tacle le vice-président de la métropole en charge de l'environnement.

Des pompiers et des policiers sans protection

Invité ce jeudi matin sur France Bleu Normandie, l'élu Europe Écologie les Verts cite plusieurs éléments, notamment la présence d'amiante sur le site de l'usine : "Le 16 octobre, en Commission de suivi des sites, organisée en préfecture, on a appris que tous les bâtiments industriels ont des toits en amiante. Comment est-il possible, dans ce cas-là, d'envoyer des pompiers et des policiers sans protection ?"

Cyrille Moreau estime également que l'État et ses services n'avaient pas anticipé les risques liés à un incendie venant de l'extérieur du site : "Les pompiers avaient deux heures d'eau... Comment peut-on concevoir un dispositif qui ne pourra jamais faire face ?"

L'élu EELV considère, pour finir, que le suivi épidémiologique promis par les autorités n'est pas assez précis : "Il faut prendre en compte les remontées faites par les médecins généralistes. Avoir des suivis par niveau de seuil, ça ne sert à rien. Si malheureusement des cancers devaient se déclarer, c'est l'intervention en amont dès qu'on détecte les premiers symptômes qui permet de traiter ces cancers."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu