Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Lunéville : anciens Gilets jaunes, nouveaux responsables politiques !

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

A Lunéville, un groupe de retraités, "Gilets jaunes de la première heure", refusant les violences, décide de lancer la création d'un parti politique pour transformer les revendications en propositions lors des prochaines campagnes électorales.

Francis Bronique, Philippe Machepy, André Paradowsky lancent "Renaissance Parti des Citoyens" pour transformer politiquement l'esprit des Gilets jaunes.
Francis Bronique, Philippe Machepy, André Paradowsky lancent "Renaissance Parti des Citoyens" pour transformer politiquement l'esprit des Gilets jaunes. © Radio France - Laurent Watrin

Trois retraités pour une renaissance. "Renaissance Parti du Citoyen", c'est le nom du mouvement lancé par Philippe Machepy, André Paradowski et Francis Bronique. 

Les trois complices ont manifesté, dès le 17 novembre, avec les Gilets jaunes de Lunéville. Aujourd'hui, "force est de constater que le mouvement est en perte de vitesse", reconnaît André Paradowski. Cet ancien candidat du Front de Gauche, qui a déjà siégé au conseil municipal de Lunéville, à la fin des années 90, dans la majorité de feu Michel Closse, pense que "les abstentionnistes peuvent se reconnaître dans ce nouveau parti citoyen"

André Paradowski, l'un des initiateurs de Renaissance, Parti du Citoyen (RPC)

Président de ce nouveau parti, Philippe Machepy déclare s'abstenir de voter depuis 30 ans. Pour lui, la priorité c'est la France des petites gens. Cet ancien fonctionnaire, syndicaliste par le passé, a récemment interpellé le chef de l'Etat sur un plateau de la chaîne Public Sénat.

Commencer par la mairie

Leur objectif ? "Changer le système de l'intérieur, plutôt que de tout casser", explique André Paradowski. Il s'agit donc de participer à toutes les élections, en commençant par les municipales. 

"Le maire n'a plus de pouvoir à cause des intercommunalités qui prennent l'argent et ne servent à rien", selon Philippe Machepy. Les élections européennes ? "Trop tôt pour s'organiser", estime lucidement le chef du groupe.

Pour diffuser leurs idées - la proportionnelle et le référendum citoyen notamment - les retraités de cette "renaissance" politique recrutent volontiers des compétences... en informatique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu