Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Lutte ouvrière présente des candidats dans les deux circonscriptions du Territoire de Belfort

samedi 25 mars 2017 à 7:00 Par Hugo Flotat-Talon, France Bleu Belfort-Montbéliard

Le parti d'extrême gauche de Nathalie Arthaud veut présenter des candidats dans un maximum de circonscriptions pour les élections législatives de juin prochain. Ce sera le cas dans les deux du Territoire de Belfort.

De gauche à droite : Estelle Rousseaux, Jean-Marie Pheulpin, Christiane Petitot et Yves Fontani.
De gauche à droite : Estelle Rousseaux, Jean-Marie Pheulpin, Christiane Petitot et Yves Fontani. © Radio France - Hugo Flotat-Talon

Territoire de Belfort, France

"Faire entendre la voix des ouvriers". C'est le mot d'ordre de Nathalie Arthaud pour l'élection présidentielle. Mais le parti voit déjà plus loin et présente ses candidats aux législatives des 11 et 18 juin. "Nous serons présents dans les deux circonscriptions du Territoire de Belfort", explique Jean-Marie Pheulpin, candidat dans la deuxième circonscription. "On veut porter la voix des travailleurs, interdire les licenciements dans les groupes qui font des bénéfices, éradiquer le chômage et lever le secret des affaires pour qu'enfin on sache où va l'argent de tous ces grands groupes", expliquent les candidats.

"Des salaires de 1800€ net pour tous"

Dans la première circonscription (Beaucourt, Belfort-Centre, Belfort-Est, Danjoutin, Delle, Fontaine, Grandvillars) comme depuis 1997, c'est Christiane Petitot qui sera candidate. Cette enseignante retraitée avait recueilli 0,60% des voix en 2012. "On sait qu'on est minoritaire, mais chaque voix compte, il faut engager la lutte, on appelle à un vote de la dignité ouvrière", explique-t-elle. Suivant la ligne de son parti, elle veut notamment imposer des salaires de 1800€ net pour tous. "C'est possible, on donne des milliards aux entreprises depuis des années sans que cela ait d'effets sur le chômage, il faut changer de méthodes", soutient la candidate. Yves Fontani, ouvrier fondeur à Delle, est son suppléant pour cette élection.

"C'est toute la condition ouvrière qui recule" - Christianne Petitot

"Il faut éradiquer le chômage"

Dans la deuxième circonscription du Territoire de Belfort, Jean-Marie Pheulpin, dessinateur industrielle à la retraite, sera candidat du parti Lutte Ouvrière. "Tout le monde est victime des ces grands groupes ! Les petits patrons sont sous la coupe des gros groupes capitalistes, les agriculteurs vendeur leur lait à Lactalis ou d’autres qui ne paient pas, à Andelnans les salariés de La Halle vont perdre leurs emplois ... Ca suffit", explique-t-il. Estelle Rousseaux, professeur des écoles, est sa suppléante.

"La première urgence est celle d'éradique le chômage" - Jean Marie Pheulpin

Ce dimanche, les militants de Belfort, Héricourt et Montbéliard seront à Paris pour un meeting présidentiel de Nathalie Arthaud. "Tous ceux qu'on appelle les grands candidats n'arrêtent pas les attaques contre le monde ouvrier, on se bat contre ça à la présidentielle et aux législatives".