Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Étienne doit se préparer à accueillir les Lyonnais, déçus par les écologistes selon Jean-Louis Gagnaire

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Saint-Etienne doit se préparer à accueillir les Lyonnais qui pourraient fuir prochainement la ville emportée par les écologistes dimanche. C'est du moins l'avis de l'ancien député socialiste de la Loire, et ex-vice-président de la région Rhône-Alpes Jean-Louis Gagnaire.

Jean-Louis Gagnaire tend la main aux Lyonnais qui souhaiteraient fuir les écologistes (Archives)
Jean-Louis Gagnaire tend la main aux Lyonnais qui souhaiteraient fuir les écologistes (Archives) © Maxppp - Claude Essertel

"J'en connais quand même quelques uns de la bande des écolos, précise Jean-Louis Gagnaire, ancien député PS de la Loire, aujourd'hui adhérent d'En marche. Pour les avoir bien connus au Conseil Régional de Rhône-Alpes, bon, ce n'était quand même pas des alliés faciles. Et entre eux, on sait qu'au bout d'un moment, il va y avoir des bagarres". 

Alors Jean Louis Gagnaire fait le pari que la victoire des écologistes aux municipales à Lyon peut être une chance pour Saint-Étienne. "Il faut être comme les Lyonnais, il faut être très opportunistes. Ce qui se passe à Lyon, ce qui va se passer, inévitablement ça aura des effets sur l'innovation, sur l'accompagnement à l'innovation, au développement économique, et là, je pense qu'ils vont marquer le pas, parce que derrière les discours rassurants du début ça va être comme à Grenoble, il va y avoir des déconvenues assez rapidement, et donc je pense qu'on doit être un peu en embuscade et Saint-Étienne doit se tenir prête à accueillir et même à faire venir tout ceux qui ne seraient pas satisfaits. Il faut être pragmatiques et opportunistes. Si ça peut nous profiter, profitons-en !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu