Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Maire d'Orchies depuis treize ans, Dominique Bailly démissionne : "Une décision personnelle et politique"

lundi 25 juin 2018 à 18:27 Par Cécile Bidault, France Bleu Nord

Le maire d'Orchies, dans la Pévèle, au Sud-Est de Lille, démissionne. Le socialiste Dominique Bailly l'a annoncé jeudi 21 juin 2018, lors du conseil municipal. Au soir du 15 juillet prochain, il quittera le fauteuil de maire qu'il occupe depuis treize ans. Il tourne aussi le dos au PS.

Dominique Bailly quittera son fauteuil de maire au soir du 15 juillet 2018
Dominique Bailly quittera son fauteuil de maire au soir du 15 juillet 2018 © Radio France - Cécile Bidault

Orchies, France

Ce fut une surprise pour beaucoup d'habitants de sa commune, et beaucoup d'observateurs. Le maire socialiste d'Orchies, dans la Pévèle, Dominique Bailly, annonce sa démission. Il quittera son fauteuil de maire, et son mandat de conseiller municipal, au soir du 15 juillet, après avoir assisté une dernière fois aux festivités du 14 juillet, et au passage du tour de France dans sa ville. Son successeur devrait être Ludovic Rohart, actuel adjoint aux finances à la mairie d'Orchies.

Les 8500 habitants d'Orchies sont en train de recevoir un courrier de la part de Dominique Bailly, maire depuis treize ans, depuis 2005, et conseiller municipal depuis 2001. Il explique vouloir se consacrer à ses projets privés : il a en effet créé une entreprise de consulting dans le domaine du sport.

Une décision personnelle et politique

Mais sa décision est aussi très politique : "je pense que le contexte politique aujourd'hui fait que j'ai besoin de voir ailleurs. Ces jeux d'appareil, au niveau national et départemental, font que cela lasse, et que l'on prend du recul." Aux dernières élections sénatoriales, en septembre dernier, il a perdu son poste. Il n'était en effet que troisième sur la liste socialiste dans le Nord.

Il quitte aussi le PS

C'est donc le divorce entre le PS et Dominique Bailly : "j'ai renouvelé ma cotisation pour 2018, et je pense que pour 2019, je serai un citoyen engagé, un socialiste libre". Il regrette qu'on n'entende "les socialistes aujourd'hui dans le département que par le biais des bisbilles lilloises."

Dominique Bailly en marche ?

"Non, je ne suis pas en marche", affirme-t-il. La République en marche l'avait sollicité pour les élections sénatoriales, il a refusé. "Je tiens à être clair, lorsque c'est bien, je défends le gouvernement, lorsque c'est mal, je le dis aussi". Dominique Bailly était pourtant présent, aux côtés de Christophe Itier, l'une des figures de la République en marche dans le Nord, le 13 juin dernier, lors de la visite à Lille du porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

De quoi sera fait l'avenir ? Tout est possible !

Dominique Bailly ne quitte donc pas la politique. "La politique, ce n'est pas seulement un mandat électif", sourit-il. A l'approche des élections européennes, il assure "n'être pas demandeur". Mais il conclut ainsi : "je crois au destin, donc de quoi sera fait l'avenir ? Tout est possible, on va utiliser cette formule !"

Dominique Bailly explique pourquoi il quitte la mairie d'Orchies