Politique

Mairie de Rive-de-Gier : Jean-Claude Charvin devrait démissionner au mois d’octobre

Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 12 septembre 2017 à 18:08

Jean-Claude Charvin se serait dit usé par 30 ans de mandats.
Jean-Claude Charvin se serait dit usé par 30 ans de mandats. © Radio France

Jean-Claude Charvin, le maire de Rive-de-Gier, ne démissionnera pas. En tout cas pas tout de suite. C’est ce que fait savoir la mairie après une réunion lundi où le premier élu de la ville a annoncé qu’il jettera l’éponge après les sénatoriales.

Ce n’est pas la première fois que Jean-Claude Charvin menace ainsi de démissionner. Mais cette fois, il a fait fort. Lundi 11 septembre, lors du bureau exécutif de la ville de Rive-de-Gier, le maire a annoncé à ses adjoints qu’il allait quitter toutes ses fonctions électives. Depuis, du côté de la mairie, on temporise.

La phrase qui revient en boucle c’est: « une démission de Monsieur Charvin n’est pas à l’ordre du jour ». Ce qui ne veut pas dire qu’elle n’aura pas lieu. Au service communication de la ville on évoque aussi une réunion houleuse où les cicatrices laissées par la division du conseil municipal pendant les législatives sont ressorties. A l’époque, en juin, le maire de Rive-de-Gier était le seul à soutenir la candidate LREM. Son conseil municipal et tous ses adjoints étaient derrière le sortant (et sorti) François Rochebloine.

Une réunion sereine

Les adjoints présents lors de cette réunion racontent un une autre histoire. Ils parlent d’un maire fatigué par 30 ans de mandats. Un maire qui, à la fin de la réunion, assez sereinement, leur annonce qu’il va renoncer à tous ses mandats. Et qui explique qu'il le fera après les sénatoriales et surtout après l’élection du nouveau président du département si Bernard Bonne est élu sénateur.

« Une personne mal intentionnée »

La seule chose qui manque maintenant c’est la confirmation de l’intéressé lui-même. Mais Jean-Claude Charvin était aux abonnés absents mardi. Ce qui confirme sans doute en partie sa gêne. La communication de la mairie se dit aussi très surprise que les propos tenus lors d’un bureau exécutif fuitent dans la presse. Et dans l’entourage du maire on s’interroge sur « la personne mal intentionnée » qui dévoile ainsi le contenu de réunion censée restée secrète.

Gérard Octroy, deuxième adjoint délégué à la culture, au tourisme et aux nouvelles technologies était présent lors de la réunion. Il revient sur l’annonce de Jean-Claude Charvin : «C’était assez simple, à la fin de la réunion, monsieur le maire nous a annoncé son intention de démissionner de tous ses mandats. Il a annoncé qu’il voulait que cette démission intervienne après les élections sénatoriales et après la nomination du nouveau président du conseil départemental où il est élu de longue date. Je pense que c’est un choix mûrement réfléchi. Un choix personnel. Il nous a expliqué qu’il n’avait plus du tout envie de s’invertir. Qu’il s’était investi pendant de longues années et qu’il nous laissait le soin de continuer son projet.»