Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Maire : "un emploi à plein temps", avec "des pouvoirs de plus en plus limités"

-
Par , France Bleu Limousin

C'est le plus beau mandat qui soit, pour Jean-Louis Nouhaud, maire de Boisseuil, près de Limoges, depuis 30 ans. Il comprend toutefois que nombre de ses collègues n'aient pas envie de rempiler en 2020.

Pour Jean-Louis Nouhaud, le mandat de maire a été dépouillé de ses pouvoirs ces dernières années
Pour Jean-Louis Nouhaud, le mandat de maire a été dépouillé de ses pouvoirs ces dernières années © Radio France - Nathalie Col

Boisseuil, France

A moins de 2 ans des élections municipales, une enquête du Cevipof révèle que la moitié des maires ne se représenteront pas. "Dégoûtés par ce qui s'est passé ces dernières années, avec la baisse des dotations et les charges supplémentaires", estime Jean-Louis Nouhaud. Pour lui, il s'agit plutôt de souffler, après 30 ans de mandat à Boisseuil, près de Limoges. Il répondait à 8h15 aux questions de Nathalie Col sur France Bleu Limousin

Appelé à l'aide pour un tas de fumier !

Dans toutes ses expériences, Jean-Louis Nouhaud a une nette préférence pour celle de maire. "C'est du concret, on est auprès des habitants", dit-il, "il y a des moments désagréables, parce qu'ils ne sont pas tous sympathiques avec le maire, mais c'est le mandat le plus passionnant !".

Le plus usant aussi, "car c'est un emploi à temps plein". Jean-Louis Nouhaud évoque les appels à tout moment pour un accident, un décès ou un problème particulier. "Le dernier que j'ai eu", raconte le maire de Boisseuil, "c'est un propriétaire qui se plaint que son fermier est parti et a laissé un tas de fumier dans la cour, c'est pas banal !"

"On va revenir aux années 50, avec le préfet qui décide de tout !

"Les gens se retournent vers le maire, car à les entendre, on a tout pouvoir", résume Jean-Louis Nouhaud, mais aujourd'hui, les pouvoirs sont bien limités. "Je crois qu'on a été un peu trop vite dans les transferts de compétences vers les intercommunalités", raconte-t-il, "on s'est retrouvés un peu dépouillés de nos responsabilités et certains se demandent à quoi ils servent". 

Fin septembre, les 3 grandes associations d'élus (communes, départements, régions) ont lancé un appel contre l'ultra-centralisation. Et le problème est bien là : "dès l'instant où on ne perçoit plus d'impôts (taxe professionnelle, taxes foncières), on n'est plus autonomes !", explique Jean-Louis Nouhaud,  "tel que c'est parti, on va revenir aux années 50, où c'est le préfet qui décidait des investissements des mairies !"

Dans ces conditions, pas question pour lui de répondre à l'invitation d'Emmanuel Macron à l'Elysée, ce mercredi. Il n'aime pas l'idée : "il ne faut pas faire un petit noyau de maires, c'est un peu diviser pour régner". La place du président, c'était pour lui, "de venir au congrès". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu