Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mairie de Paris : la CFDT Paris veut des "engagements de la part des candidats"

-
Par , France Bleu Paris

Sept candidats à la mairie de Paris vont passer un grand entretien devant 250 militants de la CFDT Paris ce jeudi pour défendre leur programme. 50 questions posées sur dix thèmes. "Il faut surtout être sincère" dit la CFDT Paris qui ne donnera pas de consigne de vote à la sortie.

Le conseil de Paris à l'Hôtel de Ville.
Le conseil de Paris à l'Hôtel de Ville. © Maxppp - Delphine Goldsztejn

La CFDT Paris fait passer un grand oral aux principaux candidats ou leur représentant à la mairie de Paris ce jeudi. Après avoir organisé plusieurs ateliers avec les militants, dix thèmes sont ressortis, cinquante questions qui ont été envoyées aux candidats. Ils devront aujourd’hui s'expliquer sur leurs réponses. "Il faut surtout être sincère, nous voulons des engagements de la part des candidats et pas des bonnes intentions", assure Fabian Tosilini, responsable de l’Union territoriale interprofessionnelle CFDT de Paris.

L'accueil des migrants, la mobilité, le logement, l'emploi, la transition énergétique, les travailleurs sans papiers font partie des dix thèmes qui seront abordés. "Nous voulons travailler sur le fond des programmes".

Des entretiens auxquels se soumettent les candidats car la CFDT Paris, syndicat majoritaire en France et dans la capitale, représente 40 000 adhérents qui voteront les 15 et 22 mars prochains pour les municipales à Paris. 250 militants seront présents dans la salle ce jeudi.

La CFDT Paris assure qu'elle ne donnera pas de consigne de vote. "Nous sommes ni neutre ni partisans, la seule décision que nous avons prise, c'est de ne pas inviter deux candidats". Il s'agit de Serge Federbusch, soutenu par le Rassemblement National "parce que ça n'épouse pas nos valeurs", et Marcel Campion, sans étiquette, condamné pour des propos sexistes et homophobes.

Sept candidats ou représentant sont auditionnés, chacun son tour : Bruno Parent pour Agnès Buzyn , Cédric Allemang, représentant de "Parisiens, Parisiennes" ex-liste de Gaspard Gantzer, Gilles Mentré pour Rachida Dati, Danielle Simonnet , David Belliard, Cédric Villani et Anne Hidalgo.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu