Politique

Loire : les parents d'un enfant handicapé envisagent de porter plainte contre le maire de Roche-la-Molière

Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu mardi 27 septembre 2016 à 1:03

Les parents de Tom ont imprimé le message du maire de Roche-la-Molière.
Les parents de Tom ont imprimé le message du maire de Roche-la-Molière. © Radio France - Angy Louatah

Le maire de Roche-la-Molière Éric Berlivet a bel et bien dérapé dimanche dernier. Les parents du jeune Tom se sentent visés par un post particulièrement virulent de l'élu sur Facebook.

Le message n'est plus visible sur le compte du maire de Roche-la-Molière, il a été effacé quelques minutes après avoir été posté. Mais les parents de Tom et une ancienne opposante d'Éric Berlivet, l'actuel maire de Roche-la-Molière, n'ont pas manqué de faire des captures d'écran...

Le message a été effacé après une petite heure. - Aucun(e)
Le message a été effacé après une petite heure.

L'histoire est en fait assez trouble. Géraldine Fauvel, la maman de Tom, est une ancienne élue municipale de Roche-la-Molière. Avec son mari, ils ont créé une association pour faire parler du combat de leur enfant et récolter quelques fonds. Les dons leur sont nécessaires car ils ont tous les deux arrêté leur carrière pour permettre au jeune Tom qui a besoin d'une assistance 24 heures sur 24, de continuer de vivre. La chambre de l'enfant est équipée d'un lit médical et de plusieurs appareils nécessaires à sa survie. Quand Gérald, le papa de Tom, a lu le message d'Éric Berlivet, il a été profondément choqué. Dans la publication du maire, on peut effectivement lire une référence assez explicite à des "gadgets inutiles pour leur enfant".

Chez les Fauvel, les "gadgets" servent surtout à soigner le petit Tom

Les parents n'ont aucun doute, Éric Berlivet les vise

La version de Géraldine et Gérald Fauvel est très claire : "Il n'y a aucun doute qu'il parle de nous". Effectivement Éric Berlivet a posté ce message dénonçant l'utilisation de l'argent issu de dons par les parents d'un enfant handicapé, le lendemain même d'une soirée caritative au cours de laquelle les Fauvel ont récolté 1.800 euros pour leur enfant. D'après eux, le timing ne laisse pas place au doute. D'autant qu'Éric Berlivet connait bien la famille Fauvel et est déjà venu dans la maison qu'ils habitent en location. Il est également en froid avec Géraldine Fauvel qui a quitté son équipe au conseil municipal il y a quelques mois.

Sauf que, dans les faits, Éric Berlivet ne nomme pas la famille à laquelle il s'attaque dans son post Facebook. D'où sa défense, à la fois hésitante et évasive : "Je ne parlais pas des Fauvel, mais d'autres familles qui vivent dans l'agglomération et que je connais". Si le message a vite été supprimé, les Fauvel tiennent en leurs mains une impression des mots du maire de Roche-la-Molière. Preuve qu'à défaut de les nommer, Éric Berlivet les a blessés, au point qu'ils envisagent d'avoir recours à la justice.