Politique

Malaise chez les fonctionnaires territoriaux : la Creuse pas épargnée

Par Maxime Tellier, France Bleu Creuse mardi 31 janvier 2017 à 14:50

Manifestation des agents territoriaux de la Creuse le 29 juin à Trois-Fonds (Creuse)
Manifestation des agents territoriaux de la Creuse le 29 juin à Trois-Fonds (Creuse) © Radio France - Maxime Tellier

Le taux d'absentéisme pour arrêt maladie a bondi de 26 % en 8 ans chez les agents territoriaux en France. En Creuse, le maire de la Souterraine note aussi des absences trop nombreuses de ses agents. La CGT réclame quelques "mesures simples" pour améliorer les choses.

Ce n'étaient que quelques chiffres dans un discours. Mercredi 25 janvier, le maire de la Souterraine Jean-François Muguay adresse ses voeux au personnel de la mairie et consacre un moment à l'absentéisme de ses 80 agents municipaux : 810 jours d'arrêts maladie et 720 jours pour accident du travail en 2015 soit en moyenne 17 jours d'absence par agent et par an. "Mais nous ne visons pas d'agents en particulier", expliquait quelques jours plus tard le maire au micro de France Bleu Creuse "et puis il faut savoir que c'est une minorité d'agents qui sont absents. Leur travail est difficile, ils sont au contact des administrés, ils reçoivent leurs critiques parfois justifiées, parfois injustifiées."

"810 jours d'arrêt maladie et 720 jours pour accident du travail à la mairie en 2015, cela fait 17 jours d'absence par agent et par an en moyenne", Jean-François Muguay, maire de la Souterraine

"On avait constaté ce taux d'absentéisme il y a quelques années déjà", remarque encore Jean-François Muguay "et on avait mis en place un système de primes qui permettait aux agents qui n'étaient pas absents de bénéficier d'une compensation. Car cela nous coûte, lorsque nous avons des absences, les assurances augmentent et le budget en souffre énormément donc il faut trouver des solutions...". D'après une étude nationale du courtier en assurance Sofaxis, cet absentéisme a un coût moyen de 2067 par agent employé pour la collectivité, soit une progression de plus de 100 euros en un an.

Mieux payer les agents pour éviter les absences

A la Souterraine, Jean-François Muguay évoque aujourd'hui un nouveau projet de primes, "le précédent système ne donne plus d'effets" car l'édile est préoccupé par l'augmentation du prix des assurances due aux absences : "je préférerais donner 30.000 euros aux agents plutôt que de le donner aux assurances." Mais pour l'instant, ce nouveau projet n'est pas acté, seules des réunions sont prévues avec les services et les syndicats. "Chiche", répond quand même la CGT des Territoriaux de la Creuse par la voix de sa déléguée Brigitte Parelon "mais à la Souterraine, le problème de fatigue des agents est surtout causée par le manque d'effectifs et de remplaçants", explique-t-elle.

Brigitte Parelon, secrétaire CGT des territoriaux de la Creuse

Brigitte Parelon met en cause aussi le manque de la prévention contre les maladies professionnelles : "des négociations sont en cours entre syndicats et collectivités pour améliorer les conditions de travail, prendre en compte la pénibilité, la cantinière qui soulève des plats toute la journée, les assistants scolaires (Atsem) qui se baissent et se relèvent à hauteur des enfants, etc. Il y a aussi les facteurs conjoncturels, la réforme territoriale, les réorganisations, le programme d'austérité imposé par le désengagement de l'Etat... A force de tirer sur la ficelle, les cordes cassent. Mais la première des choses à améliorer, c'est le management et l'organisation au niveau locale dans chaque collectivité et faire que les agents soient mieux remplacés."