Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Malgré la polémique entre des candidats aux municipales, la patinoire du Capitole fait le plein à Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie

Installée en plein air, place du Capitole, à Toulouse, la patinoire séduit de nombreux vacanciers, alors que la polémique enfle autour de cette installation. Le collectif Archipel Citoyen parle d'une aberration écologique. "Vous prônez une écologie négative et dogmatique", répond le maire sortant.

La patinoire place du Capitole à Toulousen, le mercredi 12 février 2020
La patinoire place du Capitole à Toulousen, le mercredi 12 février 2020 © Radio France - Clémence Fulleda

Alors que les élections municipales se rapprochent, plusieurs polémiques émergent à Toulouse. Nous vous parlions de l'appartement de Romain Cujives, membre de la liste Archipel Citoyen, voilà à présent que c'est ce collectif qui attaque le maire LR sortant, Jean-Luc Moudenc, à propos de la patinoire installée en plein air, place du Capitole.

"Un congélateur ouvert" ?

Cette patinoire a été installée le vendredi 7 février. Elle est ouverte jusqu'au 23 février, durant les 15 jours de vacances scolaires donc, non stop de 10h à 20h, avec des nocturnes les vendredis et samedis jusqu'à 22h. Une semblable avait déjà été installée à la même période entre 2015 et 2018, mais pas l'an dernier à cause des manifestations de gilets jaunes. Antoine Maurice, la tête de liste écolo d'Archipel citoyen (liste d'union de gauche composée de citoyens non-encartés et de partis politiques, notamment Europe Ecologie les Verts, La France Insoumise et d'anciens socialistes) dénonce une aberration écologique. "C'est comme si on avait laissé un congélateur ouvert", avait-il dit lundi, alors que les températures frôlent souvent les 15 degrés en ce mois de février.

Ce mardi, Jean-Luc Moudenc lui a répondu dans un communiqué sur le site de sa liste Aimer Toulouse. Le maire de Toulouse, candidat à sa réélection, assure qu'Archipel Citoyen prône une écologie "dogmatique", "négative, basée sur la contrainte, sans effet réel sur l'environnement". Il ajoute : "La patinoire place du Capitole consomme en 15 jours l’équivalent de 0,024% de la consommation électrique annuelle de la Mairie et de la Métropole et 0,00155% de leur consommation annuelle en eau. Soit la quantité d’eau utilisée pour produire 2 jeans en coton ! (...) Qui peut croire sérieusement que la planète se porterait mieux sans cette consommation anecdotique ?"  Le maire de Toulouseavait déjà qualifié ceux qu'il voit comme ses principaux adversaires de "verts à l’extérieur, rouges à l’intérieur".

Une patinoire trop chère ? 

Contacté par France Bleu Occitanie, Antoine Maurice répond sur les chiffres en indiquant que, selon ses calculs, cela correspond aussi à la consommation de "dix familles de quatre personnes en 15 jours". Et il assume de pointer la patinoire comme un symbole, "le symbole d'un vieux monde qui n'évolue pas, qui dit que ce n'est pas si grave alors que Toulouse n'est pas à la hauteur des enjeux du réchauffement climatique à l'inverse de Strasbourg ou Paris". Et quand Jean-Luc Moudenc dit que "l'on prive de sourire 11 000 enfants et parents qui n'ont pas la chance de partir en vacances", Antoine Maurice rétorque que les tarifs sont élevés par rapport aux deux patinoires municipales couvertes, Alex Jany et Bellevue. Il faut débourser 5 euros pour trois-quart d'heures avec patins, pour tous, place du Capitole. C'est 7,40 euros et 8,20 euros pour les adultes toulousains (avec patins) à Jany et Bellevue,  et 3,30 euros et pour les enfants toulousains et 3 euros ; mais sans limite de temps. Selon le temps que l'on y passe, la patinoire en plein air n'est donc pas forcément plus chère. D'autant que pour les non-toulousains, les patinoires couvertes ont un tarif unique variant de 9,70 euros à 10,65 euros. 

Une patinoire qui séduit les vacanciers

Reste qu'au-delà des polémiques, la patinoire du Capitole faisait le plein ce mercredi après-midi. Près de 50 personnes patinaient sur les 450m² de glace, d'ailleurs plutôt abîmée. Hasna accompagne son fils de 11 ans : "Ceux qui critiquent la patinoire n'ont pas d'enfants ?! Il n'y a pas grand chose à faire à Toulouse pour les vacances." Laurence elle a amené sa petite-fille de 10 ans, alors que le papa était contre, pour des principes écologiques justement. "Mais elle en avait envie et on n'est pas souvent à Toulouse", se justifie-t-elle. Christelle, elle, a refusé de payer son ticket, expliquant que "ce n'est pas de saison, c'est hors contexte. Ils sont en retard sur le marché de Noël!"

ICR-Expo, l'entreprise basée à Rieux-Volvestre qui s'occupe de cette patinoire n'a pas répondu aux sollicitations de France Bleu Occitanie, mais la mairie assurait dans un communiqué en début de semaine que ce prestataire "utilise du Glycol alimentaire comme liquide de refroidissement. Un produit à la fois plus respectueux de l'environnement et sans conséquence nocive, en cas de fuite. Et pour compenser l’impact carbone généré par les groupes de froid, le prestataire a installé sur les bâtiments de son entreprise des panneaux photovoltaïques, pour compenser les émissions de CO2 de la patinoire."

Le communiqué d'Archipel Citoyen du 10 février  - Aucun(e)
Le communiqué d'Archipel Citoyen du 10 février
La réponse de Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse candidat à sa réelection - Aucun(e)
La réponse de Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse candidat à sa réelection
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu