Politique

Malgré les poursuites judiciaires, le maire de Sainte-Florence repart au combat

Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde mardi 11 mars 2014 à 18:55

Daniel Amblevert, le maire de Sainte-Florence
Daniel Amblevert, le maire de Sainte-Florence © Radio France

La maire de Sainte-Florence Daniel Amblevert ne sait toujours s'il sera condamné par la justice. Le délibéré a été repoussé au 8 avril prochain. Cet élu est poursuivi pour "travaux de curage nuisible au débit de l'eau et à la vie aquatique".

Le maire de Sainte-Florence, Daniel Amblevert, devra encore patienter quelques semaines pour savoir ce que lui réserve le tribunal correctionnel de Libourne. Ce mardi, le tribunal a reporté le délibéré au 8 avril prochain. Le maire de cette toute petite commune de l'Entre-deux-Mers est poursuivi pour "travaux de curage nuisible au débit de l'eau et à la vie aquatique". À l'automne 2011, à la tête du syndicat intercommunal hydraulique, il avait fait curer un fossé, sans autorisation de l'administration, pour éviter des inondations en cas de fortes pluies.

Un élu très soutenu

Lors de son audience, le maire de Sainte-Florence avait reçu le soutien d'une centaine de personnes notamment des agriculteurs, des représentants du monde rural et des élus du Libournais. Ces derniers sont de plus en plus déséspérés et découragés face aux aberrations de l'administration française. Malgré cette mésaventure, Daniel Amblevert a décidé de repartir au combat et de briguer un nouveau mandat à Sainte-Florence.

"On complique volontairement la mission des maires en France"