Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Malgré un sondage défavorable, les sympathisants d'Anne Hidalgo restent confiants

-
Par , France Bleu Paris

Un sondage publié ce lundi place Rachida Dati en tête des intentions de vote au premier tour des municipales à Paris, devant Anne Hidalgo (PS). Une nouvelle qui n'empêche pas les sympathisants de rester confiants.

Anne Hidalgo, entourée de deux figures du PT brésilien : Dilma Roussef et Fernando Haddad
Anne Hidalgo, entourée de deux figures du PT brésilien : Dilma Roussef et Fernando Haddad © AFP - Nicolas Portnoi

25% contre 24%. Pour la première fois, un sondage publié ce lundi place Rachida Dati (LR) en tête des intentions de vote au premier tour des élections municipales à Paris, devant la maire sortante Anne Hidalgo (PS). 

Le jour-même, la maire sortante tenait un meeting au Théâtre du Gymnase, à Paris, devant à peu près 800 personnes. Les anciens présidents brésiliens, Dilma Roussef et Lula, étaient également présents. L'occasion de connaître l'état d'esprit de ses sympathisants et de ses têtes de liste. 

Une sérénité affichée

Mauvais sondage ou pas, pour ces sympathisants, ça ne change rien : Anne Hidalgo va gagner : "ça nous oblige à rester combatifs et déterminés." ; "oui j'y crois complètement !" ; "ça ne m'inquiète pas du tout.", témoignent des sympathisants. 

Gilles, lui, soutient Anne Hidalgo depuis des années. Et d'après lui, les parisiens vont finir par se rendre compte que Rachida Dati ne ferait pas une bonne maire de Paris : "Ce n'est pas une candidate crédible pour Paris. Ce serait comme un Donald Trump, une sorte de non-sens, avec presque une touche de grotesque." 

Tout de même, Céline Hervieu, tête de liste d'Anne Hidalgo dans le sixième arrondissement de Paris, admet que ce sondage n'est pas une bonne nouvelle : "l'ombre de Rachida Dati plane sur la mairie, donc c'est évidemment une menace pour nous, car on ne partage pas du tout les mêmes valeurs, ni la même vision de Paris. Donc évidemment on est inquiets de voir ce sondage."

Mais cette inquiétude est vite balayée. Pour beaucoup de soutiens d’Anne Hidalgo, au second tour des municipales, une alliance avec Europe Ecologie Les Verts permettrait de l'emporter.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu