Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Manche : le gros coup de blues des maires à quelques mois des municipales

-
Par , France Bleu Cotentin

Alors que les élections municipales approchent, la moitié des maires a décidé de ne pas se représenter. La faute à des responsabilités toujours plus importantes qui poussent beaucoup d’élus à raccrocher.

© Maxppp - XAVIER DE FENOYL

Manche, France

Les maires du département étaient réunis à Bricquebec ce samedi pour l’assemblée générale de l’association des maires de la Manche. Pour certains, c’est la dernière « AG ».  Selon une enquête de l’Observatoire de la démocratie de proximité, un maire sur deux ne souhaite pas se représenter lors des prochaines élections municipales en mars 2020. 

Au milieu des dizaines d’élus manchois, pas besoin de chercher longtemps les maires qui s’apprêtent à ranger l’écharpe tricolore au placard. Jean-Pierre Maincent, maire de Bacilly (moins de 1.000 habitants près d’Avranches) dit stop. La fonction est pesante. 

« Pour un oui, pour un non, on dérange le maire à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. La famille aussi en subit les conséquences, d’où mon intention d’arrêter »

A Magneville (338 habitants), Maurice Duchemin boucle son troisième mandat. Un quatrième ? Rien n’est acté. En vérité, il s’en passerait bien. 

« Les successeurs ne se bousculent pas. Laisser la commune en l’état n’est pas mon souhait, mais… je suis fatigué. J’ai 72 ans. A la fin du prochain mandat, ça me ferait 78 ans. Je souhaiterais pouvoir passer la main, mais que ça se fasse dans de bonnes conditions. »

Le maire est souvent cité comme l’élu préféré des français. La fonction ne fait cependant plus rêver.  Anne Marie Cousin, la présidente de l'association des maires de la Manche appelle le gouvernement à leur simplifier la vie. 

« Déjà simplifier certaines démarches. Protéger le maire aussi par rapport à certaines procédures judiciaires, parce que le maire n’est pas le responsable de tout. » 

L’association des maires demande aussi des compensations pour attirer les candidats. Pas forcément des indemnités, mais par exemple des trimestres  supplémentaires pour la retraite.