Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Manifestation anti-Bouteflika : des membres de la communauté algérienne de Belfort montent à Paris

samedi 2 mars 2019 à 17:26 Par Manon Klein, France Bleu Belfort-Montbéliard

Une quinzaine de personnes issues de la communauté algérienne de Belfort vont se rendre à Paris pour la manifestation anti-Bouteflika, ce dimanche 3 mars 2019. Ils demandent à ce que l'actuel président de l'Algérie renonce à se présenter à l'élection présidentielle.

Ali Sahab et Slimane font partie de la communauté algérienne de Belfort. Ils soutiennent les manifestations anti-Bouteflika.
Ali Sahab et Slimane font partie de la communauté algérienne de Belfort. Ils soutiennent les manifestations anti-Bouteflika. © Radio France - Manon Klein

Territoire de Belfort, France

"Même si on habite en France, on se sent concernés". C'est le message d'Ali Sahab, président de l'association des musulmans du Territoire de Belfort. Il participera à titre personnel à la manifestation anti-Bouteflika organisée ce dimanche 3 mars à Paris.  Il part ce dimanche matin pour la capitale en voiture, aux côtés d'une quinzaine de membres de la communauté algérienne de Belfort.

Solidarité avec les manifestations en Algérie

Ali Sahab tient à se rendre à Paris pour témoigner de sa solidarité envers les centaines de milliers de personnes qui ont manifesté ces derniers jours en Algérie. Il habite en France depuis 1993, mais il se sent concerné par ce mouvement de contestation populaire. "_On habite en France mais on a toujours des attaches en Algérie (...) Ça n'est pas parce qu'on est en France qu'on s'est détaché de nos origine_s" explique Ali Sahab.

"Le lien affectif reste très fort" confirme Slimane. Lui ne pourra pas se rendre à la manifestation organisée à Paris pour des raisons personnelles, mais il soutient le mouvement.

On se sent concernés. Ça nous interpelle. Le désespoir des jeunes, de l'autre côté de la Méditerranée, pose problème. Aujourd'hui, il y a un potentiel extraordinaire en Algérie. Pourquoi ce potentiel fuit le pays ? - Slimane

Le mandat de trop

Ali et Slimane espèrent que la mobilisation, en Algérie comme en France, poussera Abdelaziz Bouteflika à renoncer à un cinquième mandat de président. "C'est le mandat de trop (...) On a rien contre l'homme (...) c'est le clan qui l'entoure qui pose problème" commentent les deux hommes. 

Ali Sahab a bon espoir que les manifestations provoquent un déclic au sein du pouvoir algérien. Il évoque des manifestations sans précèdent dans le pays; "Il y a déjà eu des manifestations anti-Bouteflika avant, mais elles étaient plutôt menées par des membres de l'opposition politique. Il n'y avait pas cette "explosion pacifique". Les gens qui n'étaient pas d'accord l'exprimaient sur les réseaux sociaux" analyse le Belfortain.

Je pense que la surdité du pouvoir a poussé les gens à sortir dans la rue pour dire : 'maintenant il faut que vous nous entendiez' - Ali Sahab

La manifestation anti-Bouteflika à Paris est prévue à 14h, place de la République. Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a jusqu'à ce dimanche pour déposer sa candidature à l'élection présidentielle.